J’suis snob….

La lecture de ce blog pourrait laisser supposer que son auteure est richanthrope.
On y voit des riches, dépeints avec cette innocence candide, cette suffisance morale, cet égotisme empli de la certitude que leur réussite n’est due qu’à leur talent.

C’est vrai qu’on pourrait croire que je n’aime pas les gens riches.
D’aucuns diront sans doute que je ne suis rien qu’une jalouse.
Mais non, même pas, c’est plutôt par pure méchanceté, que je m’attaque ainsi aux riches.

Car voyez vous, ça me désespère, bien sûr… mais je suis moi même un gens riche. Je ne peux donc pas être jalouse du riche.
Enfin riche, entendons nous, quand même. Pas d’actions en bourse, pas de stock options, pas de spéculation, pas de résidence au bord de la mer, pas d’heures supplémentaires, pas de consultations privées dans le public… tout cela pour des raisons morales plus qu’économiques.

Mais tous les attributs des gens riches, figurez vous, je les ai. Des enfants plutôt bien élevés, polis, gentils (si si, tout le monde le dit. Même Joe. Comme quoi j’en fais vraiment des caisses), qui font plein d’activités qui se terminent toujours par « super ». Qui marchent bien à l’école, à la musique, au sport, sans qu’on soit derrière. Qui sont enthousiastes de tout, disent merci, bonne nuit, je t’aime.
J’en vois qui disent: « tout le monde peut faire des gosses, c’est pas ça la richesse ». Ouais, mais avec une grande maison pour les loger, un jardin pour les défouler, un appareil photo pour les immortaliser, de l’argent pour acheter les instruments, des vacances pour leur ouvrir l’horizon… Je n’ai pas l’impression d’avoir beaucoup de mérite.

Je serais pauvre, ce serait beaucoup plus simple pour moi. Plaignez moi, je vous en prie. J’aimerais beaucoup adopter la posture de la pauvre petite fille riche…Ce serait d’un snob, mais d’un snob!

Ma méchanceté ne s’explique donc pas par ma jalousie de pauvre, mais juste par mon snobisme.
Je suis d’un snob, si vous saviez!
Le snob, c’est celui qui est riche et fait semblant de ne pas l’être, car pensez donc, le riche, tout de même…

« Les riches, au fond, ne sont qu’une minorité de pauvres qui ont réussi », disait le Philosophe. Ça en jette, hein? ça fait tout de suite cultivé, ça fait tout suite la fille qui a lu…. le dictionnaire des citations…

LA snob, c’est celle qui va chez MERCI pour dire qu’il ne faut pas y aller. Mais irait bien vérifier quand même de temps en temps, qu’il n’y a pas un accessoire indispensable de snob.
La snob, c’est celle qui achète des tissus japonais juste pour ne pas acheter du liberty comme tout le monde.
La snob critique les Youniverss mais ne se sent bien qu’en esthète du quotidien.

… Je suis tellement snob…
Que je fais un pull La Droguerie.
La Droguerie… Vous savez, cette boutique qui vend des laines très belles et très coûteuses (je pourrais dire « un bras », mais je tiens trop à mes membres, maintenant…), accompagnées de modèles très cheap qui font le tour du monde virtuel, on se demande bien  pourquoi  -très très bonne stratégie commerciale, peut être?…- tellement on peut trouver mieux sur Ravelry.
Quand on est riche, on prend les modèles La Droguerie, mais évidemment, on utilise une laine la Droguerie. On se retrouve avec un pull plus onéreux que si on l’avait acheté dans le commerce, et souvent peu adapté à son corps de rêve, vu qu’ils étudient leurs modèles sur des sacs à patates.
Quand on est pauvre, on ne se fait pas avoir, on va sur Ravelry, et on tricote de la Phidar.
Quand on est snob, on tricote le modèle la Droguerie que personne n’a encore fait (ce qui est très inquiétant, car quand tout le monde l’a fait, c’est déjà mal construit, alors quand on est prems….), mais avec une autre laine….
pull_Loulou

Découvrez la playlist fanny avec Boris Vian

Share Button

20 réflexions sur “J’suis snob….

  1. Tricoter un modèle LD avec une autre laine ? T’as fait ça toi ?
    Rhooo :-O
    Et alors, ça taille bien LD, les explications sont claires ?
  2. ‘spèce de snob, va!
    Bon, je ne dois être ni riche ni snob parce qu’une seule visite à LD a suffi pour m’écoeurer. Depuis, je vais chez Fil 2000 pour mes biais. Bon, ils sont pas en liberty, mais il coutent genre 4 fois moins cher alors ça me suffit. Cela dit, j’aime bien les biais en liberty et j’en ai aussi. Bon, ben chuis un peu snob quand même, pfff, merci de m’en faire prendre conscience, hein!
  3. roh la snob !

    ben moi, jamais mis les pieds à la droguerie … pourtant y en a une chouette à toulouse à ce qu’il parait …
    mais je suis pas assez riche pour être snob encore … pff …

  4. Il y a un magasin La Droguerie à Rennes…j’y suis allée vu toute la pub faite sur la blogosphère pour ce magasin… très cher, surfait et pédant. leur laine est belle mais bigremment trop cher outre le fait qu’il est hors de question que je lave mes pulls à la main (non, je n’ai pas de machine qui accepterait de laver comme à la main). Hum hum, ça se sent que je n’ai pas aimé ?
  5. Ouh lalalalala! Ca c’est un article à bébat(s) ou je ne m’y connais pas. Enfin, moi, j’ai envie de commenter chaque phrase en tous cas!!!
    Bon, je vais la faire courte, quand même:
    1/ Je ne suis pas sûre du tout que les gosses de riches soient plus polis que les autres (même que parfois moins)
    2/ La Droguerie: vaste sujet… Je reste tout de même émerveillée par la douceur de leur alpaga. Sa meilleure tenue au lavage. Et leur palette de couleurs divines. Pour ce qui est des modèles je suis beaucoup plus sceptique. J’ai eu beaucoup de déconvenues mais comme je ne suis pas un chef du tricot je ne sais pas trop si ça vient de moi ou pas… Je commence à regarder de + en + sur Ravelry, en test prochainement le Fisherman’s pullover! Bises!!
  6. AH ! toi aussi tu penses à un complot droguerie-blogueuses hype ? hmm.

    j’ai la chance de n’être ni pauvre ni riche: je suis juste radine. alors j’achète la laine dans un grand hangar breton, pas cheeeeer, et je tricote des modèles ravelry (des free et des en anglais, tant pis).

    ah…quand même, des fois, je fais des folies et j’achète les livres de la droguerie. dont je ne tricote pas les modèles.

  7. d’accord avec verveine: la droguerie c’est très cher, il y a un monde fou (sauf le lundi matin, mais le choix des couleurs est incroyable et quand j’ai commencé à tricoter il y a un peu moins d’un an, c’était le seul magasin que je connaissais pour la laine ( et je pouvais aussi financièrement)
    maintenant avec internet, je pense qu’on peut trouver aussi bien et moins cher au niveau de laine et je suis aussi en pleine exploration de ravelry ( et que les free bien sûr,)
  8. Fanny, assis toi…
    Ayé???
    alors, voilà, écoute…
    demain je vais à Paris,
    rejoindre une bloggueuse
    faire les boutiques
    et peut être même
    aller chez Merci…

    Je sais que ça fait snob, alors tu te doutes bien que je vais pas le crier sur les toits…

    mais, j’ai pris mon billet avec mes 30% famille nombreuse, la bloggueuse est ma copine depuis 15 ans, bien avant les blogs (et bien après j’espère!). C’est elle qui a fait le programme car elle connait Paris…mais on est d’accord toutes les 2: ce qui nous fait le plus plaisir est de nous retrouver pour discuter en sautillant sur les pavés…et là tout de suite, j’ai bien envie de dire non merci pour Merci…
    Pis si je fais pas ma snob au retour , je te raconterai!
    ciao

  9. moi je suis encore plus snob que toi, je faire faire mes travaux de tricot par les autres !! ;D

    t’as pas remarque que tout se ressemble sur les blogs ? memes tricot, meme couture, meme cuisine, memes couleurs chicos taupe gri beige , un proxac ?

  10. Perso, je n’accroche absolument pas sur les modèles de LD, je les trouve à la limite du moche. Par contre, force est de constater qu’ils arrivent, grâce à un marketing d’enfer, à les faire tricoter par toutes les blogueuses fashion…
    Leur laine est magnifique, mais coûte la peau des fesses, et je tiens trop à mon postérieur pour le peler (soit dit en passant, Phildar n’est pas donné non plus).
    Ce qui donne au final que je suis pas fashion, peut-être bien snob quand même, et que je m’en fous, paske je fais ce que je veux, na !
  11. Moi maintenant que j’ai découvert la cascade yarns, j’ai une laine chouchoue que j’achète sur internet parce que Phildar, j’aime pô… Pour la Drogue, j’suis d’accord, y a un bon réseau de blogueuses qui doivent avoir des actions mais il y a aussi un alpaga de bonne qualité quand même. Maintenant je te laisse, faut que j’aille détricoter mon boléro LD que je n’ai jamais mis tellement il est ridicule !!!
  12. La Droguerie, moi, ça me fait flipper: c’est trop bien rangé !! Je préfère les magasins en bordel, où je dois fouiner, où je suis sûre de trouver un joli truc. Oh, j’ai cédé, une fois, j’y suis allée pour acheter du liberty et voir à quoi ça ressemblait, ce fameux liberty dont j’entendais parler partout et que je n’avais jamais palpé !
    Et quand j’ai vu le prix, je me suis demandé comment ça se faisait que certaines se faisaient des bavoirs pour bébé en liberty (!!!arh, j’ai mal rien qu’à l’écrire). Ca m’a tellement coûté que je n’en mets qu’en parementure apparente ou en appliqué!!
    Alors la Droguerie, hein…J’oublie. Je retourne dans mon entrepôt Myrtille, avec des jolis tissus à 1,5 euros le mètre !! Coudre, ok, mais pour que ça me coûte moins cher qu’en magasin, pas davantage !!
    Moi, je suis prof, et à temps plein, je gagne 1400 euros par mois, je vis seule avec ma fille, et Merci, c’est carrément pas pour moi…
    Bises
  13. moi je suis pas encore ASSEZ riche ni SNOB pour tricoter (mais je sais qu’il ne faut jamais dire jamais !!)
    tout ce que je vois c’est que tu cites l’Homme de ma vie une fois de plus … et même que comme il disait
    « les aspirations des pauvres ne sont pas si éloignées des réalités des riches  » …
  14. Moi, je débarque ici, je découvre, et j’ai le snobisme d’aimer !

    Ah, le « buzz » La Droguerie !! La boutique de la rue du Jour, son organisation pitoyable, ses files d’attente interminables qu’il faut recommencer dès qu’on veut des articles de nature différentes, ses tarifs prohibitifs… Mais une palette de coloris impressionnante, effectivement, et un cachemire doux comme aucun autre (l’écru en tout cas, la teinture semble moins bien réussir aux autres coloris) !
    Il n’empêche : pour quelques modèles dans chaque, j’ai tout de même acheté au fil des ans tous leurs livres de tricot, je crois – et justement, en ce moment, c’est celui-là, le « goûter chez Mamie », qui me fait de l’oeil pour ma nièce. Je me lance, ou je m’abstiens, d’après ton expérience personnelle ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *