Je vais bien, ne t’en fais pas…

Faut pas paniquer comme ça, ma petite dame. C’est vrai, conduire sur 3 cm de neige, c’est pas la mort. Simon adore le travail de maman, tout le monde est gentil. En plus les antibios, ça guérit vite les angines.
Et puis la nature est sympa, les deux autres sont malades sur le week end, comme leur mère. Y a un peu une ambiance de maison de retraite, dans le logis familial, entre les raclements de gorge fort classieux, les concours de trompette nasale et les « beueeeeeeeeeuuurk, je m’en suis mis partout » qui suivent fréquemment. On s’amuse comme on peut.

Mais ce qui est bien, c’est que du coup, j’ai cousu.
Et bien en plus.
Un pantalon.

Je sais, c’est pas franchement tendance, de coudre un pantalon: c’est long, minutieux, l’association braguette/ceinture nécessite une certaine dextérité (et l’élastique, non, non, je ne peux m’y résoudre, c’est trop moche) , et puis on peut en trouver partout des bien mieux cousus. Mais mes enfants sont malheureux et ne mangent que du vert, du bio, du pas bon, du coup ils sont grands et maigres et rien ne leur va. Le pantalon, c’est presque une nécessité, tellement je suis obligée de serrer à fond les élastiques de ceinture, quand il y en a, tellement c’est long de fureter partout pour trouver de l’ultra slim.

Je rentabilise donc à fond le (seul) magazine Ottobre que j’ai acheté: c’est le modèle pantacourt « Sade » du 4/2008.
Je manque de superlatifs pour dire comment il est trop génial. Je suis vraiment contente du résultat.
Je pourrais dire que ce modèle est « une tuerie », mais outre le fait que l’expression soit insupportable, bientôt démodée tellement elle a fait le tour du monde, elle est surtout contre ma religion.
A tomber? Nan, ça va merci, je tiens à peu près debout.
Donc, il est bien pis c’est tout.

Regardez… (je préviens, que la photo est pourrie, ou vous vous en apercevez? Nan nan, je ne commande pas un super Nicon pour Noyelle, j’aurai juste besoin d’un peu de lumière du jour….)
Sade_2Sade_1

Sade_3Sade_4
Pantalon Ottobre « Sade » en largeur 134/taille 140, légèrement modifié en bas car un peu court.
Velours plein plein de raies Etoffes des héros, reste de cotonnade topaze Etoffe des héros.
Encore sans boutons car on est Dimanche
.
Non porté car H a 10 ans. Et bien droit à son image. (refus catégorique de poser, avec sa tête de lapin russe…) Il faudra donc me croire sur parole, il lui va très bien…. (peut être quand j’aurai fini le pull qui va bien?….)

Share Button

10 réflexions sur “Je vais bien, ne t’en fais pas…

  1. j’aurais pu dire qu’il est « trop » bien, d’enfer, so fashion et j’en passe … mais je suis comme toi : je pratique mal et peu le discours des d’jeun’s alors je dirais simplement qu’il est très beau !
    Soignez vous vite et bien …
  2. Pff, tu vas faire le buzz avec ton Ottobre d’avril 2008 si ça continue.
    Tu me le prêtes dis, parce que j’ai des enfants gaulés comme des tirettes de starter moi aussi (mais je profite qu’ils acceptent encore le pantalon à taille élastique archi-moche-mais-si-rapide).
  3. Depuis quand on coud avec la niflette ? Moi aussi, je dis avachie dans le canapé, sinon rien !
    Il a l’air chouette en effet et sinon, tu peux la prendre en photo sans la tête Heilane non ?
  4. Ca te réussit bien les angines, toi…
    Il est top!
    Moi aussi, je connais les pantalons trop larges et quand même trop courts. Enfin moi… ma chipie, quoi. Parce que moi, euh, non, ça serait presque l’inverse!
    Très beau travail. J’ai hâte de voir le pull!
  5. Waaaaah, mortel, il est trop beau, une vraie tuerie, il arrache ce pantalon !
    D
    Oui, bon, le langage jeune ne me va pas très bien, sans doute, mais c’est logique, j’ai passé l’âge ! (Quoique… « tuerie », parfois, ça m’échappe. Je ferai pénitence dimanche prochain. Ou pas !).
    On va espérer que tu parviennes à soudoyer ta fille avec ce sympathique pull à venir, pour voir ce joli pantalon sur son modèle.
    Soigne-toi bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *