Savoir pimenter sa vie de couple

Vous connaissez toutes le problème, bien sûr. Les enfants, le quotidien, les activités chronophages du soir, et voilà qu’on croise son conjoint au coucher:
« tiens, t’es qui, toi? On se connait? Ah oui, c’est vrai, tu es le monsieur qui sort les poubelles et qui remplit ma carte bleue…. Sorry « 
(ça marche aussi à l’inverse, hein… « Ah oui, c’est vrai, tu es la fille qui nourrit le frigo et remplit  les armoires de linge propre et parfumé alors qu’il trainait, dégoulinant de crasse au pied de la douche…. »)
C’est bien sûr pour éviter cette lassitude du quotidien qu’il faut savoir être exigeant. Avec l’autre. Des fois qu’il oublie qui on est.
Prenez un héros, par exemple. Quelques petites semaines de vacances, pendant lesquelles vous exigez à corps et à cris (enfin, surtout, à cris, point trop n’en faut, non plus….) un atelier couture.
Bon Prince, il s’exécute avec quelques jurons pour rappeler qui il est. Il finit même les petits câbles à minuit avant de reprendre le boulot, parce que Madame a dit:« mais qu’est ce que je vais faire, pendant ton week end de garde, si je n’ai pas d’atelier couture? »
C’était la semaine dernière.
Et qu’est ce que j’ai fait, moi, toutes mes soirées de la semaine?….

Pull_Hissez_haut_2

pull_Hissez_haut_3

Pull_Hissez_haut1

Je sais, c’est flou, la photo n’est pas terrible, mais les négociations pour l’essayage sont âpres. Une seule photo. Faut pas se louper….

Pull Hissez Haut, modèle Sandrine et compagnie, en 8 ans, un peu rallongé sur les manches et le corps, en Rowan Milk Cotton Dk

« Mais à quoi ça sert que je me sois pressé à finir ton atelier, si c’est pour que tu tricotes sur le canapé toute la soirée? »
Qu’il dit….

Héhé.

On peut rajouter un peu de tabasco à la recette, si vous trouvez ça trop fade.
L’attendre la tronche à l’envers de sa sortie VTT et signifiant bien fort les efforts que vous avez enduré pendant cette sortie (trois enfants en pyjama jusqu’à midi, occupés à jouer tranquillement dans leur chambre, des pâtes à faire cuire…… épuisant…..), et ajouter, d’un air glacial:
« A quoi ça peut donc servir d’avoir un atelier couture, si c’est pour ne jamais avoir le temps d’en profiter? »

Share Button

15 réflexions sur “Savoir pimenter sa vie de couple

  1. Mouahahahahah !!
    C’est tellement vrai ! Tu mérites la médaille de la meilleure culpabilisatrice du web…

    Pauv’ mari, presque je le plaindrais, si je n’étais aussi fourbe que toi… :p

  2. HI HI la palme de la mauvaise foi reviendrait-elle aux femmes !!!!!!!!! je me reconnais bien dans ce portrait en tous cas !!! que ne ferions nous pas pour arriver à nos fins couturesques quand même !!!!!
  3. et le truc le + drôle histoire de boucler la boucle ? le message pub en fin de ton post : « sauver son couple, les 9 pires erreurs à éviter » !!!!!
  4. Mouaaahhhahahhaaa : excellent !!
    Trop dure ta life le week-end!
    Et dire ne voyant la première photo que j’avais cru que tu avais fait un pull au héros pour le remercier de son dur labeur….. ^^
    Super joli le pull ))
    Mille bises
  5. sympa ce tricot ! une semaine seulement ??????? je m’incline bien bas !
    m’enfin c’est vrai, t’abuses, de pas utiliser ton atelier, tout de même…
    Moi aussi j’ai un atelier maintenant, bon, c’est du ikéa, mais c’est haut, c’est large, et je m’en sers !!!
  6. Je suis morte de rire à te lire, j’adore !

    Et je confirme ce que dit Flo’p, les messages de pub à la suite de ton article rajoutent encore à mon hilarité !

    Ceci étant, chapeau pour le tricot, tu as travaillé vite et bien.

    Et sinon… Tu bosses un peu dans ton atelier, quand même, dis ????!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *