Je suis Charlaïque

29 octobre 312.

C’est la date qui s’affiche partout sur les panneaux publicitaires de la ville.

pic_87

C’est ce que tu peux voir sur la magnifique canette bleue qui orne nos quais et raccourcit nos espaces de jogging.

8247

C’est la date qu’a choisie de célébrer notre bonne Métropole.

Voici ce qu’on lit sur les prospectus.

« Le panorama de « ROME 312 » présente un épisode majeur de la Rome Antique : le triomphe de l’Empereur Constantin et de son armée après sa victoire sur Maxence, le 29 octobre 312. C’est une ambiance de fête et de triomphe qui règne dans la ville.

Rome 312 emmène les visiteurs au cœur de la Rome antique à l’apogée de sa splendeur architecturale pour vivre un moment historique qui a changé la face du monde.

ROME 312 représente également l’entrée triomphale de l’Empereur Constantin et de ses légions dans Rome, après avoir vaincu Maxence en 312 après J.-C. Les tenues des soldats, la bande sonore, les jeux de lumière… permettent aux visiteurs d’être au cœur de l’action. Selon la légende, Constantin avait décidé de répandre la parole du Christianisme la veille-même de la bataille, après avoir eu une vision de la Croix sur laquelle était inscrit «Par ce signe tu vaincras». Il fit alors ajouter le signe de la croix (le labarum) sur les boucliers et les étendards, avant d’aller vaincre son rival. Il faut cependant garder à l’esprit qu’à peine quelques années auparavant, les premiers chrétiens étaient encore brutalement persécutés. »

C’est donc le triomphe du christianisme. L’empire enfin unifié à la grâce de Dieu.

Tu sais ce qu’on trouve sur gogole, comme images, quand on tape 29 octobre 312?….

images2 Unknownimages

 

 

Dorénavant, je ne manquerai pas de signaler ce choix hautement symbolique . Même si le devoir de réserve m’empêche de dire ici tout le mal bien que je pense de cette magistrale oeuvre architecturale et artistique qu’est le Panorama…

En décembre dernier, Gabriel a participé au concert  « les petits animaux chantent Noël » au Conservatoire (public – et dans le cadre scolaire, puisqu’il est en horaires aménagés). Ela et Simon ont chanté (enfin se sont planqué derrière les autres pour faire semblant) dans l’église Saint Trucmuche, sous l’oeil larmoyant des parents attendris par la Grâce de ces chants religieux. Simon m’a dit quand je suis venue les chercher à 19h30 sans avoir assisté à cette petite sauterie carmélite entre gens de bonne Foi « maman, t’as carrément bien fait de pas venir, c’était « Jésus revient parmi les siens ».

Dorénavant, je refuserai que mes enfants participent à un quelconque concert de Noël. Sauf si le Conservatoire organise en contrepartie un concert de l’Aïd ou Yom Kippour.

Laïcité: »système qui exclut les Eglises des pouvoirs politiques et administratifs » (Petit Larousse)

Peut-on prôner, promouvoir et enseigner la laïcité, si les institutions, ostensiblement, ne la respectent pas, au nom de la tradition?

Comment, aujourd’hui, ces petits arrangements avec le credo laïc peuvent-ils être perçus par les « minorités religieuses » (rien que le terme en est une négation…) , à qui l’on interdit de faire montre de leur croyance  ? Comment former les enseignants à évangéliser les impies religieux intégristes à la valeur suprême laïque, si les signes ostentatoires du fondement chrétien de notre patrie sont à ce point visibles?…

(J’ai des amis catholiques pratiquant et je suis passionnée par l’histoire des religions monothéistes, je précise au cas où on m’accuserait d’être une sorte de laïcarde réactionnaire  d’un autre temps…)
Share Button

Une réflexion sur “Je suis Charlaïque

  1. Pingback: Un dimanche matin sur la rive |

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *