J’suis snob…

 

 

Je vous ai déjà dit, que j’étais snob?

Tu sais ce que ce que c’est qu’un snob? Je suis sûre que tu confonds avec le bobo. C’est normal. Tu n’es pas assez snob pour faire de l’analyse sociologique à deux balles que tu prendras pour vérité absolue parce que tu l’as écrit sur ton blog.

Le bobo, il brunche (c’est Marine qui le dit), il aime les marques à la mode, chères et fabriquées en Chine en faisant croire que c’est « home made », il regarde les séries et lit les livres que lui recommande son Télérama, parfois il blogue pour éviter des séances coûteuses chez le psy, il mange bio  mais s’enfile un pot de nutella en regardant des conneries à la télé, ou en llsant Elle, parce que c’est trop dûûr d’être un intello tout le temps, carrément, pffff, ouais, faut bien être léger, quoi dans la vie.

Le snob? Il brunche. il aime les marques à la mode, chères et fabriquées en Chine.  Son Télérama de chevet lui permet de savoir de quoi on cause chez les bobos et d’avoir un avis dessus. Il est capable de bouffer le pot de Nutella après sa soupe aux fanes de radis. Devant une émission débile qu’il analysera avec son regard aiguisé de pseudo sociologue à deux balles.

Mais le snob n’est pas un bobo. Le snob n’aime pas les bobos.

Ou plutôt, il n’aime pas être un bobo. il a la prétention du libre arbitre et de l’esprit critique (le snob est forcément un peu prétentieux). Il est à la fois un peu dedans: il apprend la couture et le tricot quand c’est tendance; et un peu dehors: il en profite pour critiquer les marques à la mode et les bons commerçants qui profitent du filon.

Comme je suis bobo, j’ai fait mon meuble à la farrow and ball (petit conditionnement et nuancier parfait, ce qui n’était pas le cas de ma peinture pour bois habituelle), alors que ce n’est plus la mode. Et comme je suis snob, je ne l’ai pas trouvée exceptionnelle, je préfère ma peinture habituelle (the little shop, woodpaint, aussi chère que la F&B parce que je suis snob).

Comme je suis bobo, je regarde des conneries à la télé pour me vider la tête. Mais comme je suis snob, je découvre Jack Bauer 10 ans après tout le monde, et ça empêche un peu d’avancer les travaux de couture. Mais comme je suis snob, j’y traque l’idéologie américaine et les relents fascisants…

Comme je suis bobo, j’ai fait une chemise en liberty pour mon garçon. Oui mais comme je suis snob, je n’ai pas pris  le liberty de tout le monde. J’aime pas le tana lawn, trop fin, trop mou. J’ai choisi de la popeline.

chemise 3

 

chemise 2

chemise 1

Chemise distinguée teen Her Little World (patron très chouette et très bien expliqué, j’ai flashé sur le col pas trop grand et les manches raglan), en taiille 10 ans. Liberty Mark en popeline commandé chez Shaukat.

Je l’ai accompagnée d’un pull sans manche bidouillé à partir du modèle Cars de Sandrine et Cie que  j’ai agrandi:

chemise 4

Laine Fonty tweed recupérée de ce ratage..

Je sais, je sais, il faut des photos portées…

Mais vois tu, mon fils, que je ne pourrais jamais deshériter en prétextant l’avoir trouvé dans un champ comme le chat, adore les vêtements cousus main, mais n’aime pas trop le montrer…

chemise 8

chemise 7

chemise 6

chemise 5

 

Share Button

19 réflexions sur “J’suis snob…

  1. comme je te le disais, je kiffe tes billets…toujours saupoudrés à souhait de vérité(s)…les deux catégories dont tu parles, j’en suis (non pas moi…) je veux dire que je suis des blogueuses atteintes de snobisme et de boboïsme…je fais du voyeurisme, parfois je me surprends à laisser des commentaires rarement appréciés alors que j’apprécie l’indication d’un livre jeunesse ou encore d’un DVD sur un film d’animation…

    C’est vrai que l’on peut voir Télérama trôner en première place sur la table du salon, où se mêlent le tricot…pas Phildar ou Bergère de France…de la Droguerie…avec le sempiternel gâteau biobo…tricot commencé à l’Ile de Ré…et bien sûr avec fond sonore « leur » incontournable B. Biolay…dans la panoplie, il y a rarement un chat qui ronronne…

    je crois que je ne me lasserai jamais de cette prose qui me rassure sur le fait que jamais je ne ferai partie de ces catégories…qui pensent faire la pluie et le beau temps…

  2. ah….j’ai oublié aussi que le vélo…heu la bicyclette avait sa place…mais pas pour des déplacements de travail…juste pour faire le tour de l’île de Ré…
  3. Aie, aie, aie, je ne suis ni snob, ni bobo… j’ai horreur du Nutella, je n’ai pas la télé, donc je ne lis pas Télérama, je ne connais pas les marques à la mode (alors pour les critiquer…), et je sais déjà coudre et tricoter.
    Zut, me voilà une fois de plus en dehors de la norme.
    Mais j’aime venir ici, et j’admire la chemise. J’admire aussi le garçon qui la porte, parce que les miens sont hyper-trop sélectifs quand au choix des coloris !
  4. Je croyais que le Liberty était forcément en tana lawn, voilà un billet qui m’aura instruite! La chemise est très belle et son propriétaire est rayonnant. Pour le reste, je ne peux que sourire en te lisant, étant moi-même pétrie de contradictions et de paradoxes…
  5. Si, si, je sais ce que c’est qu’être snob mais bon, j’essaye quand même de ne pas trop le montrer
    En tout cas, ton fils est vachement bien sapé avec sa chemise de snob mais qui lui va super bien! Bravo à toi pour cette super couture!
  6. snob ou bobo tout dépend du point de vue; le vrai snob (celui qui assume ses contradictions et incohérences) trouve toujours que les bobos sont des moutons de Panurge….Mais n’est-on pas tous le bobo de quelqu’un?
    (Pardon il est tard j’ai eu une dure journée
  7. N’étant ni snob ni bobo mais péquenaud (ou pékeno peut-être?), je n’ai pas tout saisi à part qu’il y a un beau mec et une belle chemise par ici! Le pull me plait moins mais qu’importe, il n’est pas pour moi!
  8. Snob ou bobo on te pardonne car cette chemise est superbe! C’est impressionnant combien le liberty rend bien en chemise, surtout quand elle est impeccablement cousue.
    Perso j’aime bien le pull dans cette laine moucheté mais je pense que je l’associerais à un tee-shirt uni pour le mettre bien en valeur. Mais bon , comme je rejoins Elz dans le clan des pékeno, t’es pas obligée de m’écouter…
  9. J’ai un peu de la snob (genre, j’aime bien critiquer les bobos!) mais pas tant que ça, finalement. Chuis pas trop mouton, je crois.
    Pour me conforter dans mon jugement, tu confirmes que je suis un peu snob si je te dis que la chemise j’aime bien (mais t’es un peu en retard pour tester le liberty popeline, que je valide mi aussi), mais le pull moins?!
  10. Oui bon, t’es snobobo, mais t’es gentille quand même… Ton fils a des cheveux qui volent dans le vent, c’est incroyable ! Il ressemble à Vincent, je trouve non ? Magnifique chemise, je me prosterne, je ne fais que lire, comme les bobos, je ne couds plus du tout… Bises du Sud, où les bobos ne courent pas les rues, crois-moi…
  11. Je n’aime pas le liberty, ni le nutella, je n’ai pas télérama et je n’ai jamais vu jack bauer non plus. Mais j’aime ton tissu, qui ressemble plus à un motif d’inspiration orientale. Je pense que ça fait peut-être mieux de dire que c’est du liberty ?? Bon je suis quoi ? Peut-être une autre sorte de snob puisque j’aime le vintage suédois assez tendance (encore un mot de snob ça) la couleur jaune qui revient en force en déco, et je regarde quand même des séries mais en VOST (ouais je stream je stream)… Bon je ne laisse pas toujours de comm mais ça me plait bien alors T’as de la chance que ton fils accepte encore de porter des trucs sans manches tricotés main, les miens c’est noway depuis longtemps. Ah oui c’est vrai je ne tricote pas non plus, ça doit être pour ça. Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *