La complainte du découvit…

Vous l’entendez, son râle de dépit? Ses geignements de colère? Son grognement d’insatisfaction?
Le découvit, faut expliquer, aux non couseuses. Le découvit, c’est ce petit outil.

d_couvit
Moi j’en ai deux, un dans la machine à coudre, l’autre qui vadrouille ça et là au gré des humeurs. Sans le découvit, la couseuse du Dimanche pleure. Avec, elle grogne, elle jure, elle défait, puis refait. ça permet, comme son nom l’indique, de découdre. Vite. Enfin à peu près… Et bien, enfin… à peu près aussi (il en a entendu des jurons, ce p**** de découvit qui s’est gouré de fil à casser, hein…)

Pourquoi qu’il pleure, mon découvit?…
Parce qu’il est quasiment au chômage technique!
Rendez vous compte, sa patronne a découvert les patrons « C’est Dimanche »….
Enfin, découvert, c’est un bien grand mot, Alexandra, ça fait longtemps qu’elle avait donné le tuyau, dès le premier patron acheté, mais la patronne, elle hésitait, trop … classique? large? Difficile à mettre?… Sais pas trop en fait, une drôle d’impression…
Et puis à force d’en voir, elle en a commandé.
Une « vareuse »… Déjà, rien que le mot, la patronne, elle aimait pas trop, parce que quand on a habité 20 ans au bord de la mer, la vareuse, ça représente l’accessoire du parisien en vacances, aisément repérable   à sa marinière, son ciré jaune, et sa botte aigle. Choses que bien sûr, les autochtones ne mettent jamais, sauf exceptionnellement pour aller pêcher les étrilles, ou faire un tour dans le bateau… Pas 100% convaincue par le modèle, mais les patrons garçons sont déjà tellement difficiles à trouver, ne pas faire la fine bouche…
Il a fallu trouver le tissu qui va bien, ni bleu, ni jaune, ni à rayures… Un coup de cœur Etoffes des Héros (métis lin/coton épais), qui en passe de devenir mon fournisseur officiel… Le tissu appartient à la blogueuse qui se lève tôt…
Et se mettre au boulot. Avec tout de même un certain stress. Elle a tellement lu partout que ces patrons étaient hyper bien taillés, elle a tellement craché dans la soupe des patrons en vogue. Imaginez, qu’elle se plante, c’t’ honte, c’t coup à l’égo surdimmensionné de néo couseuse du Dimanche autodidacte, que ça lui ferait! Et vlan!

Et là, la patronne a eu comme une révélation, avec le patron de soeur Alma… Y a pas, soeur Alma est inspirée.
Parfaitement expliqué, parfait, tout tombe pile poil, c’est magique! (ou divin peut être…).

glasgow_1

glasgow2

Le découvit, chômiste, qu’il va devenir, si tous les patrons sont taillés ainsi!!!!

Heureusement pour lui, la patronne est quand même un peu une quiche…

D’abord, elle a choisi « la taille au dessus », 8 ans, pour le haricot, c’est un peu large. Elle n’a pas osé toucher aux marges de coutures, pour une première! (circonspecte, d’abord, sur la marge de 0,75, et finalement, c’est vachement facile!)

glasgow3  glasgow4

Et surtout, elle a posé sa parmenture à l’envers, ouf, le métier de découvit n’est pas prêt de se délocaliser malgré la crise…

Share Button

13 réflexions sur “La complainte du découvit…

  1. alors là, moi je dis « whaaaaaaaaaaaaaa » j’avais déjà repéré de chouette modèle chez Soeur Alma, mais comme toi, je restait méfiante… le plus beau pour moi, ce serait « Sydney »… mais que fare de Sydney chez moi, hein, j’te l’demande ! enfin bref… j’ai vu beaucoup de jolies choses et cette vareuse avec ce très beau tissu est une grande réussite !
  2. Depuis le temps que je dis qu’il faut que je me mette à la couture (mamachine est toujours dans son carton), il va peut être falloir que j’onvestoisse d’abord dans 2-3 découvit’…. parce que dans le genre « quiche »…je crois que je me pose là ! En tout ça, le haricot a l’air d’apprécier !
  3. C’est toi qui deviens une pro, pas le patron bien taillé si ? Oui j’aime bien aussi ces modèles mais quelque chose me gêne en même temps : ce côté bien mis, propre sur soi sans doute…
  4. Au contraire tu as bien fait de faire un peu plus grand, ça permet de profiter un peu plus de nos oeuvres !!!
    Merci de ton message sur mon blog aujourd’hui. C’est une délicate attention qui me touche.
  5. Ben tu vois, que tu as réussi à t’y mettre à C Dimanche.
    Bon, moi j’ai trouvé une ou 2 failles à ces patrons, mais je ne te dis pas sur quels modèles, je ne voudrais pas que tu ajoutes ton découvit à la liste des chômeurs français !
    Ton tissu gris est extra!
    NB: j’ai un bouquin japonais avec des patrons garçon sympas en jersey, si tu es tentée, au fait…
  6. J’ai à peu près le même avis que toi sur C’est Dimanche, enfin, ton « ancien » avis, et pis, font rien pour les adultes ou quasi rien !! Enfin, je ne m’inquiète pas pour ton découvit, la couturière nullissime qui ne sait pas rectifier la taille d’un patron a forcément besoin d’un découvit
  7. tu me fais rire avec le ciré et les bottes..j’ai trouvé un ciré jaune à Gabin à 1E dans un vide grenier et des bottes aigles au même prix et qd il les met, c’est ce cliché que j’ai en tête…mais cette vareuse, elle fait pas vareuse, elle fait chemise décontracté, ça lui va impeccable!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *