Les dessous dessus

Je vous avoue. Ce message a été l’objet d’un houleux dialogue avec moi-même.

A côté le débat Marine/Manu, c’était une conversation mondaine.

Il a commencé en février, quand j’ai pris mon premier cours de couture. Avec Marie. et Marie aussi.

On s’est inscrites ensemble à l’atelier lingerie, pour plein de raisons, mais sans doute parce qu’au fond, c’était un peu magique de se retrouver métro Oberkampf pour remplir nos bouts de tissus de nos georges adultes, quand 35 ans avant on s’amusait à s’en faire avec les serviettes de table….

Marie a dit: « emmener un bout de tissu pour faire une toile. » J’ai pris ma doublure de manteau, je me suis dit que ça serait joli.

Je craignais un peu le cours, c’était mon premier en couture. Et en fait j’ai adoré.

Évidemment, mon choix de tissu a fait jaser: « et tu vas poser en sous-vêtement sous ton manteau? »

Ahem.

Premier élément du dialogue: tu postes tes dessous sur ton blog?

…. heu….

C’est pas un peu…. impudique?

Est ce que ça l’est plus que de crâner avec mon manteau en cachemire ou ma jupe qui moule les fesses? Qu’est ce qui s’expose, se publi -qu-e , se dévoile?

Tu fais genre « j’ai rien à cacher j’m’en fous », et tu clames ton gros bonnet à tout va, mais quand on te demande ta taille de buste, tu fais la vierge effarouchée, mmm?

Ouais.

J’en étais là de mes réflexions sur la pudeur des mots et images qui s’envolent sur la toile quand est arrivée une élection présidentielle à la con.

Et son flot de hargne et d’irrespect. Moi qui n’ai jamais caché ma gauchitude, j’ai eu la nausée de tous les bords, à force de voir les opinions  de chacun érigées en analyses politiques irréfutables, les idéaux transformés en communautarismes sectaires et les tranchées creusées autour de chaque camp.

Et balancer son émotion politique sur les réseaux sociaux, c’est pas un peu impudique? Vouloir à tout crin convaincre… qu’il faut voter, qu’il ne faut pas voter, que bonnet blanc et gros blanc bonnet…

Et mon impudeur peut être utile,  j’espère: le sous-tif home made, c’est faisable, ça soutient le gros bonnet, c’est économique, et ça embrasse tes Roberts à la perfection.

Lance toi!

Tu ne me crois pas sur parole?….

Alors…. le voilà mon gros bonnet.

P1030730

17757113_10206664809377926_3037165699639672898_n

Modèle Harriet de Cloth Habit. Taillé en 80 F , ce qui semble être définitivement ma taille… même si j’ai rallongé un tout petit peu la bande de dos. Tissu en reste de doublure de ce manteau

Pour un premier, il est quasi parfait, seul un petit défaut au niveau du dessous de bras, qui est un tout petit peu trop lâche.

Je lui ai fait une petite copine (Panties Ohhhlulu)

P1040088

 

Et porté?….

sur Mauricette…

17861621_10206664808737910_8746045583308587232_n

Juste un détail…

P1030723

Peut être que je suis trop prude, qui sait?  A moins que ce ne soit du respect… Je resterai pudique sur ce point. :-)

J’ai longtemps cherché la bande son de l’article… « Les dessous chics », oui, mais c’est convenu…

Alors j’ai trouvé pire, bien pire: clique et maudis moi toute la journée :-)

PS: Je précise au mec qui me demande mon tour de poitrine:

1/ il est écrit plus haut dans les considérations techniques

2/ la chanson n’est pas une ouverture.

 

Share Button

7 réflexions sur “Les dessous dessus

  1. Je reste scotchée devant la beauté de ta réalisation. (tes réalisations). Incroyable. Où trouves-tu les bretelles et les attaches, et les baleines, et le patron ?
    • Je te conseille la lecture des articles de Marie Poisson: http://www.marie-poisson.fr/p/blog-page.html
      Personnellement, j’ai commandé chez B.wear, et sur Etsy des kits sur le site de cette charmante Canadienne qui fait des trucs de ouf: http://emeralderin.com/
      Pour celui ci, Marie m’a vendu un petit Kit de démarrage pour le cours (doublure, élastique bas de bande, crochets, attache, tunnels d’armature et bretelle, ainsi que le powernet pour le dos), et pour la culotte, les fournitures viennent de chez B.wear.
      J’ai loupé le 2e (bientôt sur le blog) en changeant bêtement de patron alors que celui là est parfait.
      Ca prend un peu de temps au départ et le plus difficile est la liste et le choix du matériel, c’est pourquoi le cours de Marie a été très éclairant!
  2. Moi aussi je veux faire mes dessous, parce que moi aussi j’ai un gros bonnet et peu de choix du coup en magasin… Je peux venir? Tu veux bien m’apprendre dis?
    • A fond! Commencer techniquement par les sous-vêtements, c’est pas forcément le truc le plus simple, mais je sais que tu es tout à fait capable de ne pas commencer par les choses simples :–)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *