40-1

Il y a quelques temps, j’ai entamé mon parcours dans la sainteté, t’en souvient-il?

En effet, comme les petits pains, j’ai multiplié les machines: une MAC, une surjeteuse, une brodeuse. Je pensais atteindre la béatification pour ma 40e année, avec la recouvreuse et finalement non. J’hésite encore: utile, pas utile? (c’est qu’il y a Noël, dans pas longtemps, hein… je voudrais pas priver mes proches d’idées cadeaux, alors que je n’ai jamais aucune envie, sinon…)

Finalement, c’est sain(t)  aussi: l’abstinence matérielle, le carême, la pénitence, tout ça. J’expie mon goût prononcé pour l’hyperconsommation. Je me contente de 3 machines, je suis une véritable ascète.

En même temps, je n’ai pas perdu au change. De quoi entrer dans la 40e en rugissant.

séville

Une escapade en namoureux au soleil, comme on dit dans les guides.

En vrai, il a plu deux jours sur quatre.

On a bouffé des tonnes de tapas arrosés au vin espagnol. Sans personne pour dire « c’est pas bon », « pourquoi y a pas de frites », « je peux jouer avec ton téléphone »

On a marché, marché, marché. Et encore marché. Sans personne pour dire « j’ai mal aux pieds », « quand est ce qu’on goûte », « encore un musée? »

J’en emmené les tongs pour rien.

Mais j’ai ramené des fringues espagnoles, pour la peine.

Share Button

8 réflexions sur “40-1

  1. Duo de veinards…c’est quoi au juste la recouvreuse (pardon, heu, j’ai le droit de demander, pas taper!)?
    Si je ne suis pas trop blonde, tes 40 berges c’est dans un peu moins de 2 heures?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *