Les vacances « quand est ce qu’on mange »

Tu as remarqué, lectrice attentive, que c’était les vacances?..  Les vacances, tu sais, ces moments de farniente, de culture, de speurt d’apéros inimterrompus, de partage et de beunheur familial, de projets de construction… Les photos de vacances commencent à fleurir sur facebook et sur les blogs, miroirs déformant de la vie rêvée…

Evidemment, y a des vilaines provocatrices qui disent « va te faire enculer », mais ne t’inquiète pas, moi, je ne suis pas de celles là.


happiness@2012 par Camweb

(merci Virgo pour le lien)…

 

D’abord je suis bien élevée, et en plus j’ai passé de bonnes vacances.

Des vacances d’intellectuelle de gauche qui commence à avoir suffisamment avancé la rénovation de sa maison pour éviter les travaux d’été, pour une fois.

Je ne te cacherai pas qu’il y a parfois des doutes. Emmener en vadrouille des enfants de moins de 12 ans pendant 3 semaines et demi, et croire qu’on va les passionner pour Othon 1er, la ligue hanséatique, ou la poldérisation hollandaise, c’est être un peu candide. Des vacances, ils auront surtout apprécié la quantité astronomique de frites ingurgitées, le petit déjeuner à la charcuterie, l’accrobranches sur la mer Baltique et la baignade dans la mer du Nord.

Nous aurons, nous, retenu qu’il faut avoir un plan déjeuner pour 12h16 au plus tard, et dégainer le paquet de biscuits à 16h02, même dans une église gothique allemande, sinon, tu es mort. (de honte, la plupart du temps…)

Je ne te mentirai pas, quand je vois les récits de vacances au club, où les nains sont entièrement pris en charge à des occupations qui les passionnent beaucoup plus que l’histoire du Saint Empire Romain Germanique, (faire du trampoline toute la journée, des compétitions de hamburger ou des bracelets brésiliens au mètre) où tu bois des mojitos au bord de la mer en regardant tes orteils, voire (luxe extrême de la vie familiale),  où tu parles à ton conjoint d’autre chose que de la liste des courses ou du planning de taxi-gosses, ou de la réservation du prochain centre aéré pour occuper ces saloperies de vacances scolaires, quand je vois, disais-je donc, les récits idylliques de ces vacances de jouisseurs invétérés qui ont oublié d’être judéochrétiens comme moi, j’échangerai bien mes vacances d’intellectuelle de gauche qui cultivurise sa marmaille.

Mais c’est sans doute une réaction de trop plein suite à une année difficile, de longs congés scolaires jonglage où l’on se débrouille comme on peut, parce qu’en vrai, j’aime bien les vacances « quand est ce qu’on mange », et je suis assez fière que les enfants aient retenu deux trois choses essentielles: la guerre froide et la RDA, « ich bin französe », ne pas oublier de prendre le papier toilette avant d’aller dans les sanitaires au camping.

Si ça t’amuse, tu peux cliquer sur les vidéos.

Deux amblances sonores très différentes, tu verras… (la seconde est le tube de l’été, réclamée sur les autoroutes allemandes pour passer le temps, la première est plus habituelle, ici …).

 

 

vacances 2012 2 from Fanny on Vimeo.

Share Button

18 réflexions sur “Les vacances « quand est ce qu’on mange »

  1. hihi…les narrations de wacances qui commencent par :

    il y a eu…il y a eu..il y a eu..il y a eu…hé ben…il y en a…clichés aussi…un coin de piscine, un coin d’apéro, un coin de paradis, un coin de ceci, un coin de cela…purée…il y a des carnets de vacances « enrichissants »…comme par exemple faire du vélo à l’île de Ré, plat d’huîtres géant photographié…que du bonheur, quoi ! je me régale à regarder ces « clichés » qui se ressemblent tous avec le même bleu de piscine …mais des vacances studieuses, ben on en voit pas beaucoup…il y a tout de même des carnets de voyage intéressants, genre la Toscane et l’Islande…sinon, le reste, c’est d’un banal qui se veut « tendance ».

    pour ma part, pas de départ en vacances, j’y suis d’ailleurs toute l’année en vacances…

    et donc, tu as passé la frontière après l’Alsace…contente de son stage ta petite violoniste ?

    quant aux deux facebokiennes, c’est top !

  2. Me suis trop marrée avec les 2 facebookiennes… rahhh les saloooop…. »biiiiip » !
    Mais tellement vrai par ailleurs!
    Alors, t’es pas reviendue toute grillée de partout comme un thon oublié sur un barbecue? Nan? Ohhh, dommage, moi si ! lol !
    Bonne rentrée alors !
  3. Punaise, t’es fortiche en vidéo toi!!
    Sinon, facebook… j’avoue… je n’y suis jamais allée… même pour voir, car j’ai pas de compte et comme j’ai pas d’amis …
  4. j’ai reconnu le petit pont de Marken…délicieux petite île de Hollande, j’ai adoré pour ma part…et c’est là que j’ai joué ma star en faisant « top model » dans le costume du pays…ce qui m’a valu une grande page dans le journal. (tu peux fouiller dans mes pages et tu verras comme le costume me sied à merveille…on ne rit pas, hein).

    en tout cas, chouette ton reportage (au passage j’ai reconnu le Haut-Koenigsbourg, superbe château fort.)

    dis-donc, cela décoiffe le morceau de rock (c’est celui dont tu nous a parlé ?)

    sont beaux tes mômes !

  5. ahhhhhh ! les vacances, c’est toute une histoire en tous cas, les tiennes avaient l’air bien sympas, contraintes alimentaires comprises ! je compatis : durant 3 semaines je me suis occupée de 5 nains (les miens + ceux de ma soeur qui bossait…) et malgré tout, j’ai survécu
    quant aux vidéos… bravo à ta grande (ça a l’air difficiiiiiiiiile le violon !) et la première est excellente, merci !
  6. alors dans la mesure où une ces destinations sont sur la listes de nos destinations rêvées (notamment la hollande, puis c’est vrai, à y réfléchir, que le nord de l’allemagne je connais pas du tout), j’aurais qq questions pratiques: vous avez fait ça en combien de temps? tout en camping?
    ici, vacances randonnée, les enfants nous on maudit de temps en temps, mais au final, on ressort les photos avec les sourires, et on admet qu’il ont pris un bon rythme de marche!!
    PS: vous l’avez entendu, la Loreleï?
  7. Bon, moi je suis un peu plus cliché et que j’aime bien un certain confort (au niveau des photos, soyons clairs) même si j’ai une sainte horreur des grands clubs où, si tout est pris en charge, tout est un peu superficiel… Il faut avouer que dans ce genre d’endroit, le fait que tu ne doives pas avoir de plan « bouffe » à tout bout de champ, c’est pas mal…

    Donc, nos vacances ressemblent à une carte postale en photo mais, en vrai, ce n’est pas le cas. Comme toi, on essaye d’inculquer (un tout petit peu) de culture à un 7-ans qui s’en fiche (presque) royalement et qui est programmé pour jouer tout le temps, dire qu’il s’ennuie et manger à heure +/- fixe. Mais c’était quand même le pied

  8. Il y aurait tant à dire…
    Je pensais que sur la Baltique, il y avait des plaques de glace, des iceberg et tout ? Nan ? Je me trompe ?
    Je retiens 2/3 choses cependant : beaucoup de sport, c’est bien (et les gants pour l’accrobranche, c’est un bon point. Par contre il est où le casque hein ? Je te retire ton bon point) ; ça ne serait pas une bretelle de soutif qui tombe que j’aperçois sur l’épaule de ta fille au début ? ; tu emportes le violon dans tes bagages ?
    L’été prochain, on se fait le concours de celle qui entend le plus souvent « est-ce que c’est l’heure du goûter ? » Mes kids n’ont que cette phrase à la bouche. J’en peux plus. Vivement l’école !
  9. bon je vais penser à mes copines en détresse et éviter la honte à mes copains moches en ne postant rien de mes vacances donc … mais alors t’es rentrée ? si oui : willkommen zurück !
  10. alors,
    ou je suis bi-polaire,
    ou tu passes vraiment d’un extreme à un autre:
    j’ai versé ma larme devant les méditations de Th.. Heilane,
    autant, j’ai flippée grave devant ton délire musical de l’été…
    trop de camping tue l’oreille !!ç

    bonne rentrée à toi, tes supers loulous, et Mr superHéros.
    Ton nouveau job est-il à la hauteur de tes espérances???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *