coud, rage

En ce moment, je couds beaucoup. Tous les soirs, tous les week end, pas un moment sans ma machine. Des petites fleurs brodées, des genouillères sur les pantalons de crapaud, avec l’espérance candide que celui là ira une fois à la machine sans trou…

Je garnis mon armoire à tissus de manière compulsive, mais je la vide aussi.Et comme je suis une fille qui cherche des explications à tout, tu penses bien que je ne peux pas m’abandonner au compulsif sans y chercher deux trois explications.

1/ L’explication psychoaffective.

Mes enfants m’ont lâchement abandonné en me laissant glander seule à la maison quand je rentre du boulot. Je noie mon chagrin et la solitude dans le point de bourdon.

2/ L’explication météorologique.

Ça caille tellement qu’il faut se bouger. Il parait que ce n’est pas la saison pour allumer le poële, et pis de toute façon tu as tout brûlé le bois cet hiver, l’option canapé tricot n’est envisageable qu’avec moult plaids, pyjamas en polaires et tisane, il est donc un peu plus sexy de jouer de la pédale.

3/ L’explication sociopolitique.

Coudre permet de se focaliser sur un projet. De construire, de bâtir, d’achever. Pendant ce temps là, on ne pense pas à la désespérance des élections, on n’écoute pas les discours populistes et démagogiques, on ne pleure pas en imaginant l’avenir, on ne compare pas les années 2010 aux années 30, en y pointant les millions de points communs.

tee shirts

simon

simon2

On reçoit les sourires.

On se dit qu’ils ont de la chance, eux, d’apprendre à critiquer, à réfléchir et à comprendre le monde.  Seront-ils assez nombreux?

 

Share Button

11 réflexions sur “coud, rage

  1. Tu vas finir par m’énerver avec tes superbes T-shirt (je ne parle pas de tes garçons, qui ressemblent comme deux gouttes d’eau à leur Dieu de père… Samuel, si vous me lisez, sachez que je suis déshydratée là).
    Je délire, suis en hypoglycémie en plus je crois.
    P.S. : moi je tricote un max et j’ai allumé le poêle, na !
  2. Ah oui, j’aurais dû passer ici avant de te poser ma question et j’aurais compris…
    Effectivement, pareil avec les pieds à leur place, quand même!
    il a quel âge number 2, déjà? Un peu plus vieux que le mien ou pas du tout???
  3. oh ça lui va super bien !
    moi c’est tout le contraire, en périodes de vacances scolaires, point de couture (ou presque, ça me démange tant que j’arrive à user de la pédale-sans pédale en fait !- 10 min par ci par là)en revanche on fait du sport et on se cultive

    il y a aussi le besoin de laisser une trace, quelque chose de concret qui symbolise le temps passé, histoire de se dire qu’on a fait un truc constructif, que le temps n’a pas filé sans qu’il n’en reste rien

  4. Camarade,
    C’est bien d’avoir cousu pour la collectivité masculine non adulte de chez toi.
    Et sans faire de différences, c’est bien, c’est pas au mérite….
    Motivés, Motivés, on va se motiver… avec du jersey!
  5. Apprendre à réfléchir, disais-tu… Cela me laisse songeuse. On tente de semer des graines de réflexion tous les jours, mais c’est à désespérer… »Madame, c’est bien De Gaulle qui était empereur fin XIXe?? » (véridique).
    Tu as raison, occupe-toi l’esprit, je fais de même en ce moment avec les fameux Granny Square (ou Grannies Square, je ne sais jamais si je dois accorder ou laisser tel quel sur les mots étrangers…)
    Bises
  6. J’ai bien peur que non, ma pauvre Fanny, qu’ils ne soient pas assez nombreux… J’ai peur que ce soit de pire en pire… Mais ils seront là déjà, et ils essaieront de ne pas se laisser faire. Couds donc encore un peu, ça fait du bien ! Moi je suis plutôt tricot mais c’est parce qu’il fait plus chaud !
  7. Bon sang, que je suis d’accord avec toi !!! Je suis en train de regarder ces 2 nanards, un combat de chiens baveux et braillards, et je crochète comme une folle en surfant sur leur inepties…
    Bisous a toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *