Parole de Candide

Etape 1: devenir un « Français ».

 Vous savez ce que c’est qu’un « Français »? C’est un vrai gens, qui a des problèmes quotidiens qui l’emmerdent, genre putain de bordel kicékicéencore garé sur ma place, genre j’ai pas eu le temps de faire les courses y a rien à bouffer, on fait quoi, c’est toi qui va à la réunion parents profs, et tu sais que j’ai vu un chou fleur bio à 7 euros, t’imagine, 50 balles le chou fleur, ça fait cher pour péter toute la nuit.

Du coup, le vrai gens, il connait les vrais problèmes qui intéressent les Français. Pas comme ce gotha politico-médiatique parisien qui se se gargarise de polémiques ethnocentrées. Le vrai gens va poser les vraies bonnes questions qui parlent aux vrais Français.  Le vrai gens est donc la proie idéale pour l’animal politique en chasse de voix. C’est lui qu’il faut bouffer.

 Comment tu deviens un « Français »? C’est étonnant. Et varié, sans doute. Ici c’est venu par un didamdam didamdam (je fais bien le téléphone, hein?).

« -Bonjour, c’est TF1, vous voulez être un vrai gens?

-Heu… Mais heu, pourquoi moi, qu’IL dit?

-Ben vous êtes passé au journal de Pernaut l’année dernière » (oui, pendant la grève, celle là, vous vous souvenez? Y avait une journaliste qui était venue chercher de l’image au cazou les pompes à essence se remplissent… Pas de bol, elles se sont vidées à mort, « prenant en otage » tous ces pov’ travailleurs et travailleuses qui se lèvent tôt, et y avait plus de place pour Doug Ross. Bon, il est passé deux mois après quand y avait plus rien à défendre, mais fallait écouler le stock de bande. Pis bon, Rouen c’est quand même la Province, Perno-compatible donc, surtout en coupant toute référence à un quelconque mouvement syndical …)

C’est comme ça qu’on choisit les vrais gens. Doit falloir se coltiner quelques milliers d’heures  des sabots de la Lozère et la tarte au sucre de mémé Germaine, et dire qu’ils rêvaient de couvrir les conflits internationaux et de crapahuter dans la boue…

 

2e étape: Les Ploucs à TF1

 Le vrai gens est aussi un plouc dans l’âme. D’abord il habite en Province, donc loin.

Pour venir à la Kapitale, il faut lui en mettre plein la vue, et faut avouer qu’ils savent bien y faire, à TF1.

Mercredi, le didam dam didamdam.

Jeudi matin, réception des 2 Allers Retours en 1ère classe, réservation du taxi, de l’hôtel avec plein d’étoiles. La fille qui travaille dans la Fonction Publique, et qui indemnise grassement ses intervenants (tout seul, hein, bobonne ne vient pas avec…) à 60 euros la nuit, interdit le taxi, et dit « nan, désolée faut tout avancer et on vous rembourse heu… 1 mois après » en sachant très bien qu’il y a 90% de chances que le délai soit triple, se dit que tiens, dans le public, on jette pas trop l’argent par les fenêtres, hein… Mais c’est sûr, c’est plus convivial…

En même temps, on reçoit le déroulé de la journée. Déjeuner avec la présentatrice vedette et les rédac’ chefs, visite de l’Enterprise, briefing, maquillage… Les ploucs se prennent en photos dans le studio du 20h, s’amusent comme des petits fous à regarder les caméras qui  ressemblent à des crocodiles, et font même semblant d’être monsieur et madame Président devant la photo de l’Elysée ! Des vrais vrais gens. Les journalistes sont très gentils, parlent beaucoup, ou peu. On a l’impression d’être des vrais gens très intéressants. Les vrais gens doivent être à l’aise, et tout est mis en œuvre pour cela.

 

3e étape : l’émission.

 Tous les 5 cm, un gorille avec son petit tire bouchon dans l’oreille. Tu peux pas sortir pour aller pisser sans tes trois gorilles. Dans le public, des vrais faux gens choisis par la sécurité. Une heure avant, le vrai gens spécialité santé s’en va sur le plateau, abandonnant son accompagnante devant un grand écran pour suivre l’émission à la télé… Dans la salle des accompagnants, c’est un peu tendu, chacun craint le faux pas, le bégaiement, le manque de temps de parole. Tout le monde s’emmerde pendant Schengen. L’accompagnante qui voit passer son héros en dernier est liquide, mais moins que la chemise du candidat. Elle est contente, elle le trouve beau (heu… pas le candidat…), à l’aise, c’est dommage qu’il n’ait pas eu le temps de rebondir sur la non-réponse du candidat.

 

Le candidat vient saluer les vrais gens et leurs compagnes. Gentleman. Petit, mais gentleman.

Les journalistes sont là aussi. L’ambiance est bon enfant, un peu comme après une course d’endurance. Le champion vient dire aux outsiders « nan, mais t’as bien joué, aussi… Un jour, tu verras »…. D’ailleurs, il a tout donné, t’as qu’à voir sa chemise…

 4e étape : la gueule de bois.

Le succès est phénoménal. Des messages toutes les secondes. On se fait quand même engueuler par les potes qui se sont flagellés pendant deux heures pour voir le messie 5mn 04. Le coup de l’hydratation fait le tour du tweetmonde. Le taxi qui nous ramène à 5 heures ce matin dit quand même qu’il a été trop gentil. Le canard local, M6, Canal qui appellent. Oh, les journaleux, vous avez pas entendu son rythme de travail hebdomadaire ? C’est que je vais faire comme quelqu’un m’a dit, je vais m’inquiéter pour la santé de mon mari, moi…

 C’est assez grisant, ce petit monde politico-médiatique, on aurait presque l’impression d’être intelligent,  juste grâce à cette petite repartie bien placée. Une saillie drolatique, disait Rochefort dans Ridicule. Rien n’a vraiment changé dans la flatterie des puissants.  L’exercice était joli : c’était une bonne idée de sortir du gotha, et le casting assez réussi.

Mais il y a des zones d’ombre tout de même… Le candidat d’hier était le seul à avoir des fiches sur les vrais gens. Etonnant qu’il sache que l’ouvrier était syndicaliste quand ce n’est écrit  nulle part. Un peu troublant qu’il se tourne vers le vrai gens « santé » quand il annonce que l’on reparlera des questions de santé. Gênantes, les congratulations appuyées de la Direction. L’ordre de passage est un peu embarrassant. En dernier, les questions sur lesquels le candidat n’avait rien à dire…

Quant à l’impact, il est encore plus inquiétant. Le candidat est un killer, il le dit, il le sait. Les vrais gens étaient plutôt combatifs, c’est bien pour une chaine étiquetée pro-Candidat d’hier… Sauf si c’est un moyen d’apporter son morceau de viande au chasseur. Les questions étaient bien trop courtes pour laisser place à un débat qui aurait pu mettre le candidat en défaut. La petite question du petit vrai gens ressemble plus à un prétexte à lancer les grandes thématiques de la campagne, avec une rhétorique fort bien étudiée pour tenter de faire croire qu’il parle de la même petite chose que le vrai gens.

 

(je précise, il n’est pas mariéE, et il a 12 ans de moins…)

Share Button

20 réflexions sur “Parole de Candide

  1. 1) whaou… T’as des vrais trucs qui se passent dans ta vie toi. :-0
    2) ton héros était au top, pertinent, il ne s’en n’est pas laissé conter, souriant, ferme et précis.
    Mais quel hors-sujet (volontaire, on le sait bien) du nain de jardin…
    Effectivement ton héros a servi de faire-valoir, en lançant le sujet et en débitant son speech pré-digéré.
    Ça sert à rien d’aller chercher des gens intelligents et qui savent de quoi il parle alors !!!
    Je comprend ton sentiment de duperie…
    N’empêche, ton héros est vraiment un SuperHeros !
    Comment va Hela ???
  2. je découvre le propos de ton héros quant à « l’hydratation » m’est avis qu’il faut que j’aille consulter au plus vite un ORL…

    pertinent ton héros…et surtout pas assez de temps pour débattre…

    je réitère ce que je t’ai dit par mail…

  3. J’étais en train de me flageller aussi depuis plus d’1 heure 30 d’émission quand j’ai vu ton message! Le dernier, il est passé le dernier !
    J’aurais dû deviner que tu posterais la vidéo, mais il aurait fallu que je réfléchisse … ou que ma fille ne lise le courriel de la tienne annonçant l’émission que demain.

    D’accord avec le commentaire précédent, Samuel s’en est bien tiré en essayant de le recentrer sur la problématique. Mais c’est un homme politique qui n’était pas là pour réfléchir ni dialoguer (ni pour écouter !) mais bien entraîné par des conseillers en comm’pour éluder le problème de fond. Un politicien (avec un p minuscule et qui dégoûte des Affaires Publiques).
    C’est bien qu’il ait relevé le pari et, qui sait, les « retombées » seront peut-être intéressantes …

    Comment s’est déroulée la reprise des cours pour Hela ?

    Bises à tous les 5

  4. je n ai pas regarde le debat (je sais c est mal mais j ai encore plus de mal avec le nain), je trouve son arrogance insoutenable….. arrogant avec ses interlocuteurs mais aussi avec tous les francais….
  5. Quel cirage de pompes et quel foutage de gueule!
    Ton mari était très bien, très clair (bel homme aussi… pardon je m’égare) et on voit bien qu’il sait bien mieux de quoi il parle que l’autre en face. Bravo à lui de ne pas l’avoir mordu, je crois que j’aurais eu envie de lui sauter à la gorge et de lui mettre des gifles!
    Et l’autre nabot qui nous raconte conneries sur conneries, je ne veux pas croire ses chiffres sur l’augmentation des moyens dans les hôpitaux, impossible quand je vois mon quotidien…
    En psychiatrie on a réduit la durée moyenne de séjour à peau de chagrin alors qu’on sait bien qu’un malade a besoin de temps en psy… je dis « on » mais « on » ce sont les soignants pas les comptables… maintenant un malade psy a 14 jours pour se remettre d’une décompensation… royal!
    Bref, casse toi pauvre con!
  6. ‘en vois le signe évident que s’il a réussi le casting, c’est que vous êtes étiquetés pro-UMP non ?
    Hé, je me marre.
    96h de travail hebdo, j’en ai juste le vertige… Bravo au héros, peut-être aussi pour son intervention, mais surtout pour ce qu’il accomplit au quotidien et dans l’ombre.
  7. Je le trouvais trop bô gosse pour 48 ans, c’était louche. Il reste très bô gosse pour 36, hein? c’est pas la question mais bon, je suis rassurée…. Je n’ai pas eu le courage de regarder jusqu’au bout, désolée.. Le petit là, je n’en peux plus, quand j’entends sa voix, mon diaphragme se bloque…
    Le coup de l’hydratation, c’était drôle!

    Bref, beau courage en attendant, et belle prestation….
    Bon, comment va Hei… pardon, Gertrude??

  8. Ah merci parce que 2heures d’émission j’aurais pas pu ! Bravo Sam, t’as eu la gnack même si c’est vrai que c’est pas facile de parler en 3 secondes à chaque fois pour un débat…
  9. Bon, on dirait que j’ai loupé un truc en zappant volontairement cette émission. Je vais d’abord aller faire mon gratin de chou-fleur (pas bio) puis je regarderai tranquilou la vidéo ce soir quand les enfants seront au lit parce-que là c’est un peu le coup de feu!
    (psssst,ton mari c’est un peu le Doug Ross de l’hôpital public français, non?)
  10. trop fort c’est ton héros !!!! dès le départ j’ai été interpellé, parce qu’il travaille à Rouen !!! à coté de chez moi … et puis là, l’homme d’une bloggeuse trop fort !!!!
    je l’ai trouvé incisif comme il faut, et le tout petit en face, bien petit avec ses réponses toute faites, et à coté de la plaque … Respect monsieur l’anesthésiste … Je vote pour Doug Ross moi aussi !!!
  11. Rho, t’aurais pu dire avant, j’aurais au moins essayé de regarder!!!
    Et je confirme: je veux revenir accoucher au Belvédère!!!! Et c’est même pas pour voir le chef des anesthésistes qui plait à tes lectrices , je l’avais pas vu, à l’époque !!!
    Bon, c’que j’en dis, c’est qu’il a essayé mais qu’en face, ben, la réponse était prête (mais à côté de la plaque…).
  12. Rho, j’avais même pas lu le com juste au dessus de moi et je vois qu’on utilise les mêmes mots. De 2 choses l’une: soit tu nous as payées pour dire ça ( genre t’as autant de moyens que TF1 ), soit vraiment, en face, il était pas crédible…
  13. Merci pour avoir couper tout ce qui vient avant!
    Mais vraiment, rien a foutre de la question, je vais répondre ce que j’ai décidé de répondre avant de venir, Docteur: il y a 2 problemes dans les hopitaux!
  14. Pfff j’ai commencé à regarder et j’ai pas eu le courage, j’avais déjà essayer de le regarder la semaine d’avant, imbuvable le nain, merci pour la video, franchement c’est du « bon sarko » c’est à dire rien à foutre des gens, de la question, et je t’en place du « docteur » par ci par là, genre je ne vous prends pas pour de la M, mais je m’en fiche de votre question, c’est votre petit problème, LES français ont de la chance ils ne sortent pas le chequier … ben si on le laisse au pouvoir, ça ne va pas tarder hein … Au fait vous pouviez refuser d’y aller ?
  15. Quel maitrise!J’admire le fait que votre mari ne se soit pas emporté(ce qui aurait été légitime vu le manque de réponses en face!)…
    P.S:je ris bien à la lecture de vos billet,j’adore votre humour!
  16. Pingback: Le tigre et le sage |

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *