Bienséance

Mon amie la blogueuse, tu as tout à fait raison.

Parler de politique et de société sur un blog de couture est indécent. J’ai fort bien entendu la leçon, et comme je suis quelqu’un de très bien élevée, je te promets de me tenir à une ligne éditoriale qui sied d’avantage à mon rang.

Tu as boycotté mon insubordination séditieuse, en allant cliquer seulement 12 fois sur « sauvez le belvédère » et tu as eu tout à fait raison. Il faut de l’ordre et de la discipline dans une société en crise.

Tu te demandes comment je le sais? … C’est que l’homme qui partage de moins en moins mes nuits pour poser de plus en plus de péridurales, en essayant de garder le sourire à 5 heures du matin,  malgré le cruel manque de sommeil, est webmaster du site. Engagé, donc, pendant les quelques heures de répit que lui laissent les « repos de garde » (ah ah… qu’est ce qu’on se repose après une nuit blanche. Il ne faut pas dormir, sinon, c’est mort pour la nuit suivante, celle où il faudra se lever de toute façon à 6 heures, même si on n’a trouvé le sommeil qu’à 4 heures…).

Je vous rappelle l’engagement? C’est sur le message précédent, et fort bien expliqué, dans l’article du Monde. Tu peux te rattraper, si tu veux. Mais tu as raison. C’est moins déprimant de coudre pour ses petits nenfants qu’on aime très beaucoup. Ceux qu’on a mis au monde dans la joie, sans douleur, ou si peu, grâce à des….

Les plus beaux jours de notre vie. Assurément.

Mais je m’égare. Je suis politiquement correcte. J’ai cousu pour ma grande fille née il y a 11 ans dans un CHU. Où l’interne anesthésiste débordé m’a posé une péridurale une demie heure avant sa naissance, et dans lequel je n’ai eu aucun conseil pour l’allaitement. Un bébé qui va bien n’a rien à faire dans une usine à bébé…


La Parisienne Libérée – L’usine à bébés par Mediapartp://www.dailymotion.com/Mediapart » target= »_blank »>Mediapart

J’ai pris beaucoup de risques. C’est ça la vie. Faut savoir s’engager, prendre des risques au bon moment. C’est que 11 ans, tu vois, c’est la préado. Va pas lui sortir du Citronille… (de toute façon, tu sais ce que je pense de Citronille, hein…)

avalon4

avalon 1

avalon 2

avalon 3

avalon5

avalon6

avalon7

 

Veste Avalon, de Farbenmix, en 134-140 cm.

Tissu en velours à pois dont j’ai oublié la provenance,

Rubans Entrée des Fournisseurs et pressions Ar Brinic.

C’était mon combat,  ma rebellion. Mon investissement public. J’ai réussi à convaincre l’ado que cette veste était mettable et révelait sa personnalité. Celle qui ne se fond pas dans la masse, celle qui ne pense pas comme tout le monde qu’Hello Kitty, c’est beau, et que le privé est plus efficace que le public.

Celle qui j’espère, héritera de l’idéalisme combattif de son père et l’irrévérence frondeuse de sa mère. (pour l’irrévérence c’est bien parti… )

 

(si tu as des remords, il est toujours temps d’aller . Aussi sur facebook et twitter…)

 

Share Button

18 réflexions sur “Bienséance

  1. han ! la culpabilité m’envahit ! j’avais dit que j’irais cliquer plus tard et je en l’ai pas fait;..pourtant…je suis en plein dedans aussi, je me rebelle aussi…rah cette T2A, « genre » (comme diraient mes fils )inapplicable dans mon service pour laquelle on négocie vainement une adaptation….
    enfin bref, ce n’est pas le sujet de ce blog couturesque politiquement correct donc je m’en vais parler couture : même si ce n’est pas mon style, je trouve cette veste pleine de personnalité et trop chouette pour une préado (en bonne mère indigne, ma fille de 4 ans 1/2 n’a droit à Hello kitty et princesse disney que sur ses culottes !)
  2. je sais que je suis blonde mais je ne comprends pas ce qu’il faut faire pour soutenir; j’ai cliqué, j’ai lu mais je n’ai pas trouvé comment soutenir, et pourtant fais moi confiance, je suis assez championne de la signature de pétoche en ligne, d’ailleurs quand je tape mon nom dans google, je ne suis que dans des lignes de signataires… Alors explique moi s’il te plait…
  3. Bonjour. C’est gentil comme tout de vouloir signer, mais on nous n’avons pas encore fait de pétition (ça viendra). Mais si vous avez lu, vous comprendrez qu’actuellement nous sommes un peu zinzins (schyzophrenes). En effet on voit clairement dans le jeu de l’ARS, mais on ne peut pas encore dire que tout est perdu en public haut et fort car ils nous envoient une expertise « de la dernière chance » dont nous connaissons la conclusion par avance( mais on la laisse faire, on est beaux joueurs).
    Pour l’instant vous avez fait tout ce qu’il y avait à faire: lire, comprendre, suivre. La démocratie commence par l’acquisition et la diffusion massive de la connaissance. Alors pour votre clic, votre lecture et éventuellement votre débat ou incitation à débattre du sujet pendant qq minutes auprès de vos proches, MERCI. Quelle prise en charge de la connaissance par la société dans les années à venir? quid de la qualité du soin? avec quel temps pour le soin, le lien et l’humanité? et pour les philosophes Quel temps pour l’homme au sein de la chronologie cybernetique?
    PS: je pense très fort à votre frustration et on vous fera une petition rien que pour vous! et si vous avez envie de soutenir plus qu’en cliquant on vous héberge gratuitement pour le futur « occupy l’ARS  » qui si j’en croit les oracles ne devrait plus trop tarder…
    Re merci.
  4. j’ai cliqué sur le lien et j’ai apssé un bon bout de temsp à lire toutes les rubriques et pourtant pas de bébé en vue et je suis en bretagne(les deux dernières fêteront leurs 2 ans mercredi et j’aurai bien aimé avoir un anesthésiste cool qui m’explique qu’il allait m’endormir et que je ne verrais pas mes crevettes pdt 2 jours, à cause d’une césarienne sous anesthésie générale et des bébés en réa et néonat, il devait avoir ses raisons mais pas eu le tps de me les donner…) s’il fallait signer qqch j’ai pas vu mais cet établissement a besoin d’être aidé alors s’il faut une séance de rattrapage, fais moi signe
  5. moi qui sais rien faire avec mes 10 doigts, je suis épatée par tes vêtements, encore une fois là avec ta fille ou la robe Wendy de Rosalie (j’aime bien aussi découvrir des choses là-bas aussi)
  6. Je ne serai pas là pour l’occupation, j’habite à l’autre bout de la France, mais je me prépare à soutenir ma maternité, en milieu rural qui sera, j’en suis certaine, très bientôt en danger, si elle ne l’est pas déjà….
  7. J’avais lu l’article du monde, mais je n’avais pas encore vu l’usine a bebe. C’est fait. Je soutiens la cause bien-sur, sans trop savoir comment etre utile ?
    Sinon, j’ai presque honte de parler couture, mais j’aimerais bien recuper le patron ! L’avantage de faire la meme taille que sa petite niece !!!
  8. Cette chanson est géniale et me parle parce qu’en psychiatrie où je bosse c’est pareil… « mutualisons les moyens »… « le chrono à la main » tout pareil et si le patient ressort plus fou qu’au début de l’hospit c’est pas grave l’essentiel c’est qu’on ait fait une hospit courte avec tout plein d’actes!
    Quant à la pré-ado elle est trop cool avec cette tenue, elle déchire!
  9. Eh bah moi je préfère quand dans ce blog de couture, on parle des vrais patrons, ceux qui nous ruinent notre société, parce que les boutons de chez Biactol et la laine de chez Cowboy, ça m’intéresse moyen… Et puis je m’extasie plus sur la frimousse des enfants que sur le point mousse décoiffant…
  10. Ouais comme tu nous mets bien le nez dans notre caca j’avoue j’avais pas cliqué, c’est chose faite, hum tu me diras pas que maintenant c’est trop tard hein ? Moi j’étais restée tellement scotchée sur la paysage magnifique de devant ta maison, enfin à l’arrière, que j’ai zappé le reste. Faut pas nous faire des posts à multiples sujets non plus hein, après on s’y retrouve plus (t’as vu comme je m’en sors bien dans l’art de la justification ? D’après l’homme je suis presqu’une pro)
    Allez, moi qui ai aussi accouché dans une clinique qui n’existe plus aujourd’hui et qui me servait le matin de vraies tisanes de graines de fenouil, je comprends tout à fait.
  11. Et donc, là tu as vu, j’ai zappé la superbe veste de ta fille !! Je te dis, c’est pas évident pour ma mémoire de poisson rouge (t’as vu j’ai placé du poisson en ce moment ça devient monomaniaque chez moi) de retenir tout . J’adore vraiment l’originalité du dos !!! C’est une vraie veste de violoniste ça non ? La classe.
  12. Moi, j’ai pas cliqué mais j’ai vu ailleurs alors ça va bien hein!!!
    D’accord, tu as raison pitêt que c’est pas pareil, je vais faire clic pour bien m’endormir ce soir, holalalaaaaa…
    Après, je cliquerai sur l’usine à BB, on a droit à une médaille ou bien?! ah non…. Bon.

    Comme je suis une blogueuse superficielle, je me permets de finir en beauté, car n’oublions pas que je suis beaucoup plus intéressée par les photos que par le texte… Après une intense réflexionnite aïgue, je me suis dit que si ta fille ne veut pas de sa veste « pas elokitijoli » je pense qu’en arrêtant de respirer elle fera merveille sur ma petite personne, merci d’avance!

  13. Rentre dans le rang en file indienne et surtout n’essaie pas de doubler, je te surveille…..

    Un dé à coudre rempli de tourbillons de rien: c’est l’humanité.
    La faim du tigre Citations de René Barjavel

    Faut rester vigilants, merci a ton héros de nous faire partager ses inquiétudes, parce que vraiment, il y a de quoi être interpellés par toutes ces fermetures hospitalières…… et ces restrictions budgétaires!

    N’en déplaise à cette amie blogueuse,
    sic Drauzillio Varella (prix nobel de médecine)
    Dans le monde actuel nous investissons cinq fois plus d’argent en médicament pour la virilité masculine et en silicone pour les seins des femmes, que pour la maladie d’Alzheimer. Dans quelques années, nous aurons des vieilles avec des gros seins, des vieux avec la
    verge dure, mais aucun d’entre eux ne saura à quoi ça sert……

    De quoi je me mêle, de la vie et de la politique, oui, j’aime et j’en redemande !

    Pour toi un vieux souvenir de je ne sais où?

    Sur la mauvaise table
    Dans l’arrière-cuisine
    Près des chaudrons de cuivre
    De l’ail, des aubergines.
    Anna fait de grands ourlets
    Des petits points de croix
    Avec un dé d’argent
    Sur le troisième doigt

    La petite couture
    Anna s’en occupait
    Que sa main était sûre
    Elle vous émerveillait
    La petite couture

    La petite couture
    La tenait éveillé
    Malgré les engelures
    Et les bols de café
    La petite couture

    Bisous d’une taiseuse qui passe habituellement sans rien laisser!

  14. La situation devient catastrophique dans les hôpitaux ;c’est la même chose dans l’enseignement, la poste … partout où le personnel humain est irremplaçable car, aussi étonnant que celà puisse paraître, ces personnes doivent recevoir un salaire et bénéficier de protection sociale. Qu’ils oublient leurs RTT qui ne seront jamais payés, les remplacements non assurés. ce sont des services publics et ils sont là pour « servir ». Quand verrons nous la fin de la détérioration de tout ce qui foctionnait bien en France ? Une éclaircie dans ce monde en décadence, ta petite veste est bien jolie et me donne des idées pour mes petites filles.
  15. Tu as bien fait de battre le rappel, oh la la, shame on me, j’avais oublié de cliquer ! mais ça y est, j’ai tout bien fait et pas seulement parce que tu me fais très très peur avec tes gros yeux sévères mais surtout parce que la cause est juste, noble et essentielle. Tout mon soutien le héros !
    sinon vachte, quelle belle veste avec plein de trucs compliqués !
  16. Il est impensable que l’existence du Belvédère puisse être remise en question.
    J’ai accouché dans cette maternité en 2009 et mon séjour restera à jamais gravé dans ma mémoire.
    Je n’ai jamais rencontré de gens aussi attentionnés que les personnels rencontrés au Belvédère. J’ai à chaque instant de ma grossesse et de mon accouchement eu le sentiment d’être respectée, écoutée et entendue dans une atmosphère de grande humanité et d’immense bienveillance.
    Je n’aurai jamais assez de mots pour remercier le personnel du Belvédère de m’avoir permis de vivre de façon aussi extraordinaire un évènement aussi ordinaire en ces lieux. Il m’a semblé que mon bébé et moi étions uniques et que l’on nous portait une attention et un soutien sans faille.
    Une première grossesse, un premier accouchement sont des moments lors desquels on peut se sentir extrêmement vulnérable. Tout s’est bien passé pour nous, mais je suis totalement persuadée que c’est grâce au professionnalisme de tous les acteurs du Belvédère.
    Merci, mille fois merci et longue vie!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *