En attendant…

En attendant…
– la motivation pour ressortir les machines à coudre. Il faut avouer qu’en ce moment, larver avec une paire d’aiguilles sur le canapé près du feu, c’est beaucoup plus facile…
– que je puisse vous montrer « ‘l’ensemble en cours » porté, de manière plus flatteuse qu’à la lumière de la bougie.
– de retrouver le désir de dialoguer, polémiquer, critiquer, partager, ergoter, pérorer…

Donald_Simon1

Donald_Simon2  Donald_Simon3

Modèle Donald, Citronille, taille 8 ans, tissu de la Mecque -Stop Tissus-, dégoté avec Carine en Novembre,  j’ai rajouté des bords-côtes pour faire comme chez Wowo (jsuis rien qu’une copieuse…)
En tout, 2 heures de travail… pfff…

Share Button

La tempête de neurones

Et voilà, ça recommence…..
C’est sans doute l’effet « mois de janvier ». Y a trop de différences de températures, choc thermique, évaporation, alizés, refroidissement et zou… des congères dans la tête. Des pensées  qui restent bloquées, des tourbillons d’idées  qui s’emmêlent et se chiffonnent.
Il y a aussi l’absence de la chronique amère de Simon Tivol à 7 heures moins le quart, qui rend les informations moins digestes, c’est sûr, ça joue; un peu comme une petite brume de mer supplémentaire qui refroidit le vent.

Dans ce cas, il est donc plus facile de démêler les fils, et de repasser le tissu, plutôt que les idées.
Dans ce cas là, la machine à coudre, la surjeteuse (quel engin, mes soeurs, quel engin!), les aiguilles sont tes amies, en pilotage automatique, elles bravent parfaitement la tempête.
ensemble_Simon1

ensemble_Simon2

Pour Simon, un ensemble:

pantalon patron Oliver+S  le même que …) en 4 ans largeur, 6 ans longueur, velours Entrée des Fournisseurs, liberty Chilterns
Tunique même tissu, patron Mériem de Citronille (oui, j’ai encore copié!!!), en 8 ans.

ensemble_Simon3

Ooooooh, mais Fanny, c’est quoi cette laine que tu as dénichée, qui va parfaitement bien?…. Hmmmm? Vous trouvez aussi?…. (c’est mieux que l’épinard, hein?…)
To be continued…

Share Button

les robes de l’année

Commencer l’année en crânant, c’est pas la classe?….
Je crâne en fait tout à fait virtuellement, l’état de décrépitude de la première journée de 2010 réduisant à néant toute velléité de pseudo résolutions de l’année.
Déjà, j’ai pu barrer:
-je ne serai plus de mauvais poil.
-je ne râlerai plus après les enfants
-je n’attendrai pas d’avoir 12 machines de linge avant de le laver et de le repasser
-je ne mettrai plus les enfants devant Dora l’exploratrice pour pouvoir écrire un message sur le blog
-je ferai attention à ne pas ressembler à Germaine B quand on glande à la maison
-je me forcerai à cuisiner les légumes du panier même quand le paquet de pâtes crie « ouvre moi, ouvre moi »
-je jouerai à des jeux de société avec les nains et leur ferai faire des activités manuelles ultra pédagogiques  (plutôt que les mettre devant Dora l’exploratrice)

Alors crânons un peu, histoire de se dire que l’année 2010 commence très bien:
Eliette_1

Eliette_2
Deux Eliette, patron Citronille,
Taille 10 ans pour H, sans doute une des dernières robes « petite fille » pour la préado…

Taille 4 ans largeur et 6 ans longueur pour la petite fillote.

Eliette_Ana_lle
tissu liberty velours Mab de chez Shaukat, biais velours Bouillon de couture.
Voilà, c’était MON cadeau « home made » de l’année, c’est un peu court, mais au moins,  la petite fillote semble avoir apprécié…

Bon, je peux barrer aussi:
-être modeste. Pfff, ça commence bien….

Share Button

love story

….
Je m’aime tellement, là, que si ça continue, je vais me faire des petits, tellement je m’adore.

tunique_1
Tunique bidouillée à partir de la tunique raglan des IPE, un peu  comme elle, mais en moins bien (je ne vous montre pas l’envers, beaucoup moins classe que le short, la faute au tissu qui peluche… ou bien au fait qu’il me manque l’outil qui fait des bordures magiques, qui commence par S et finit par « euse » (message subliminal pour le père Noyelle?….).

Vous vouliez voir porté?… Hin hin… zallez en bouffer de la photo…
tunique_2  tunique_5

tunique_3 tunique_4

tunique_6

tunique_7

parfait pour chahuter…

J’ai aussi copié l’idée du petit bandana assorti chez elle (je sais, on dit « chèche », jsuis pas tendance…).
Bon, c’est pas tout ça, mais faut que je me mette à l’épreuve de la vie quotidienne (vous savez, l’haleine pas fraiche du matin, le cheveu gras, la peau frippée…) pour savoir si mon Amoûr résiste. Et mon tricot en cours, c’est une sorte de Robert Bidochon en puissance. Pas sûre que ça dure, c’t’affaire….

Share Button

Des fois, je m’aime.

Sans vouloir jouer la fausse modeste, (vous savez on a toutes eu des copines comme ça: la fille qui fait 49 kilos  qui dit: « pfffff, je me trouve groooooooooosse, tu as vu mon bourrelet, là? Mais naaaaaan, toi, c’est pas pareil, pasque ça te va bien à toi, les bourrelets…), ça n’arrive pas très souvent.
Je pourrais dire: « je m’aime quand je réussis un truc », mais bon, c’est trop simple… Même un peu godiche ou grippée, j’arrive à réussir un truc à peu près tous les jours.
Pour vraiment tomber en pâmoison devant mon génie créatif, il faut que l’objectif représente une sorte de Saint Graal à atteindre,  compliqué, exigeant.

Oh, mais alors, c’est facile, de s’aimer, il suffit de faire quelque chose d’un peu plus coriace à chaque fois, et on se retrouve en adoration de soi en permanence!!! Oui, c’est cela, Fanny. Tu viens de découvrir… l’estime de soi! (C’est quoi, ton boulot, déjà?….)

Bon, sauf que pour moi, ça ne marche pas tout à fait comme ça. J’ai déjà fait des trucs compliqués, même réussis, mais ils n’ont pas fait jaillir la flamme. Point de coup de foudre.  Faut dire qu’en général, après ces défis, l’objet de mon désir ressemblait à une harpie échevelée, en pyjama pilou à 4 heures de l’après midi, sentant fort la transpiration, la langue pendante à force d’avoir été tirée, avec deux trois restes de bave et de larmes sur la joue. Je pouvais ressentir une certaine fierté, certes, mais d’Amour, point.

Pour que Vénus mette son grain de sel, il faut aussi… que la difficulté semble facile. Que les plans se déroulent comme prévu. Brushing impeccable, nez poudré, mains manucurées, sourire charmant, voix douce (« mais oui, mon amour, j’arrive tout de suite pour nettoyer le caca dans la culotte, mais nooooooon, ce n’est pas de ta faute »…. « Oh, mais tout ces playmobils étalés dans toute la maison, que c’est charmant, qui en a eu la délicieuse idée?… »….. Et non » p**** de b**** de m**** Gaby, quand est ce que ce tu vas demander les ch****, p*???? », ou encore « Si vous ne rangez pas ces playmobils immédiatement, je les balance tous par la fenêtre ou je vais les donner aux pauvres »).

Venons-en au fait, je sens que je m’égare.
Emie est mon Cupidon.
Emie, patron Citronille, bien taillé, pas trop mal expliqué, vu chez elle.
J’ai légèrement modifié le patron, en passepoilant les poches (hou la copieuse), et donc pour cela, j’ai taillé du biais dans le liberty,  et aussi en resserrant légèrement le bas,  rajoutant un passepoil,  pour faire un effet bloomer.
Et pour la première fois, je pense, j’ai pris réellement plaisir à coudre, à regretter presque  que ce soit fini!

Emie_devant

Emie_dos

Le tissu est un velours milleraies commandé l’année dernière en déstockage chez Wowo, je ne savais pas trop comment l’utiliser (j’étais un peu déçue de la couleur…), les poches, passepoils et bouton sont en liberty Mirabelle (shaukat).

Détail des poches:
Emie_d_tail_poche

Et pour une fois, même l’envers a fière allure! (et sans surjeteuse! chhhut, ne le dis pas trop fort, pour le jour où tu clameras que la surjeteuse est absolument IN DIS PEN SA BLE à ta survie…)
Emie_envers

C’est pas la peine de crier, les filles, je sais, que l’essentiel, c’est sur la bête!!! Oui mais… Je me pique maintenant de faire… un ensemble, donc je mijote la tunique assortie… Je vous montrerai donc l’ensemble, porté, plus tard!
Le problème, c’est que c’est encore une bidouille, un truc compliqué, un genre de Graal… Je crois que je vais avoir un chagrin d’amûûûûûûr…..

Share Button

Pan, sur le bec…

Voilà ce qui arrive quand on fait son intéressante. La preuve par trois.

1/ Tu fais un message dans lequel tu te présentes comme l’Héroïne, la seule capable de résister au rhume Noir, à la Peste, à la gripa. Pis tu la choppes, comme tout le monde. Mais après, quand tout le monde est guéri. Tu te dis que c’est mieux, mais quand même tu te sens un peu en décalage… Et puis tu essaies de ne pas trop de plaindre, rapport à ce que tu as dit sur ta fille « mauvaise malade », ton héros « qui agonise dès qu’il a un pet de travers », tout ça…. Dans ce cas là, le profil bas est de rigueur…
Heureusement, c’était Halloween, hier…

masque

2/ Tu craches dans la soupe de la blogosphère, tu y déposes tes petites araignées de sorcière, tu mélanges un peu, et tu te demandes si la soupe n’est pas un peu fade. Et voilà qu’on t’envoie le petit piment qui redonne du goût…. Merci Angéla pour ces très jolies mitaines…

mitaines

3/ Tu dis que tu es une associable de la blogosphère, que tu ne veux pas faire de toile, tu te prends pour un électron libre… Et finalement, tu te trouves un petit noyau sympa, et tu te remets à jouer collectif…

Le great défi, un petit groupe pour essayer de dépasser ses angoisses de couture, une sorte de thérapie de groupe. Le premier thème, je maîtrisais à peu près, c’était « patte de boutonnage », et j’en ai déjà fait, , et , et . Mais j’ai profité pour peaufiner, notamment grâce à une vidéo de prof archi bien fait (c’est un métier, la pédagogie, quand même…). Explications beaucoup plus claires que sur les schémas de Citronille… Du coup, j’ai suivi à la lettre la méthode, je n’ai pas fait deux côtés de longueur différente comme sur le patron, et ça fait une patte toute simple. Elle est un peu large, par contre… Et puis, du coup, concentrée sur la patte, j’ai foiré le biais d’encolure qui est bien mal posé. Suggestion pour le prochain thème?….

Balthazar_Gaby

balthazar_gaby2

Patron Balthazar en entre le 2 et le 4 ans, tissu wowo, reste de drap…

Le prochain c’est …. premier janvier…. ça va bien, les filles? Vous n’avez pas autre chose à faire la veille? Vous pensez qu’on sera en état de poster un message, le premier? Moi, je dis ça, c’est pour vous…  Le 31, le héros est de garde, je pourrais coudre toute la journée, toute la soirée, si je veux…Et j’aurais même pas mal aux cheveux le premier…

Share Button

pantalonnade…

Je sais, je commence à vous ébaubir avec mon rendement couturesque.
Je sens poindre comme un soupçon. Une suspicion. Un doute. Mais comment fait-elle?….

N’aurait-elle pas, cachée quelque part dans la cave, une esclave chinoise qui lui ferait ses petites coutures le soir quand tout est calme? Ou un super héros, qui en plus de son mercredi de la mort, de son travail, se serait mis à faire des machines, des petits plats et du ménage, pour laisser tout son temps libre à sa feignasse de femme?

Alors là, vraiment, les filles, je reconnais bien là votre mauvais esprit, mais vous n’y êtes pas, mais pas du tout.
D’abord, comme je l’ai déjà dit, bosser le mercredi quand on est à temps partiel, ça libère du temps, sur les heures d’école, donc c’est tout bénèf pour ma pomme. Du temps rien que pour ma petite trogne.
Ensuite, le héros est aussi un peu responsable.

J’ai un aveu à vous faire. Le héros est infidèle.

Il passe toutes ses soirées avec une créature virtuelle. Une sorte de Sordide Péripatéticienne Sans Scrupule. Tu la reconnais Arno? C’est toi qui lui as foutu dans les pattes…. De son doux acronyme SPSS…  tssssssssss.
Avec, il fait des courbes, des séries, des cercles, des bâtons…. et pourquoi pas des galipettes, non plus?!
Il se passionne pour les sssssssssssstatistiikkkkkkkk, et moi, là, franchement, je ne peux pas suivre.

Donc, je passe la soirée, des soirées… toutes mes soirées… avec ma machine.
Et à la maison, on a besoin de pantalons. Alors je fais des pantalons. A la maison, on est fâché avec le banquier, alors je vide les stocks.

Pour le résultat, vous ne verrez pas grand chose: les photos sont approximatives, la destinataire a 9 ans (« oooh, non, pas encore des photos… »). C’est un pantalon, quoi.

pantalon_heil_violet2 pantalon_Hei_violet

Modèle Thaïs 10 ans, chutes de mon pantalon en tissu toto. Tombe beaucoup moins bien que le précédent, trop rigide peut être… On verra à l’usage…

Edit du lendemain tôt (trop):

Pour les lentes d’esprit qui n’ont pas compris mes (lumineuses) explications, la Créature est un logiciel de statistiques.

Car le Héros aime les statistiques. Du coup, il fait les statistiques des étudiants thésards, ses jeunes padawans, qui ont souhaité le choisir comme Master. (pch pch… ben oui, c’est le côté obscur)

J’en profite pour passer un message à tous les étudiants qui verraient en Lui le Maître idéal: n’y allez pas!!!! Il a toujours des idées farfelues, il fait les statistiques trèèèèèèèèèèèèès en retard, et sa machine à café est en rade…

Share Button

simplement

Thaïs, 10 ans, citronille, en lainage léger toto, biais assorti au cache-coeur…
pantalon_thais_1  pantalon_thais3

Tombe plutôt pas mal, avec des petites pinces dans le dos. J’ai élastiqué le bas, je ne suis pas sûre d’avoir bien fait.

Demoiselle contente. Veut le porter pour son anniversaire….
Voilà.
Tu n’en rajoutes pas des tartines, Fanny? Tu ne racontes pas toute l’histoire du pantalon depuis sa conception jusqu’à son accouchement? Comment tu as mis trois fois la fermeture éclair, tout ça?
Ben non. Désolée…
Y a des jours, comme ça…

Share Button

Le pyjama de Poil de Carotte

Le dernier-né est un petit malheureux.

D’abord, il a récupéré la chambre dont personne ne voulait. Celle qui est toute froide en hiver…
Ensuite il était encore un tout petit bébé dans son lit à barreaux et sa gigoteuse, il y a à peine deux mois. Et là, pouf. Grand d’un coup. A l’école. Sans couche. Dans un grand lit avec une couette…

Alors, évidemment, le dernier-né se rebelle. Non pas qu’il souhaiterait récupérer son petit lit et sa gigoteuse, non non. On y prend goût, à la liberté…  Mais le dernier profite de sa position de »pôvre petit que l’on fait grandir trop vite alors que quand même, c’est le petit dernier à sa maman, l’éternel bébé »… Il voit bien que ses parents culpabilisent un poil, quand ils demandent la gorge serrée à la maîtresse: « ça s’est bien passé aujourd’hui? ». Quand sa mère se lance dans de grandes justifications laborieuses à la sortie de l’école, après qu’ une maman ait lancé: « oooooh, mais il est tout petit, il a trois ans?….. »

Alors, il se lève 15 fois la nuit… Va demander de l’eau, pipi, caca… Va ouvrir la porte aux chats, en la laissant grande ouverte. Va se servir en chocolat…ça a du bon, la liberté…

Sa mère, qui réfléchit beaucoup,  a trouvé la solution. S’il se réveille, bien sûr, le pôvre chéri, ce n’est pas que c’est un sale gosse mal élevé. Ben non, c’est pas possible, petit ange… C’est qu’il a …. froid… C’est évident… Il ne sait pas encore remettre la couette sur ses petites jambes.
Alors sa mère lui fait un pyjama chaud, bien chaud. Avec des poches pour mettre ses larcins volés à ses frères et soeurs trésors.

pyjama_Gab_1  pyjama_gab_2

pyjama_Gab_3
Bas: pantalon taille élastiquée des IPE, taille 4 ans raccourcie
Haut: Constantin, taille 4 ans en largeur, 6 ans en longueur.
Polaire wowo.

Share Button

Ursule…

Pour aller avec Solveig, j’ai pris Ursule. Ne cherchez pas le moindre contrepet douteux là dedans, il n’est point question de téléphone rose… (tiens, ça me rappelle une perle de l’année dernière au bac -vécue-, le téléphone rose entre Khrouchtchev et Kennedy après la crise de Cuba….). C’est juste du Citronille…
Je l’ai beaucoup réduit sur les hanches pour la sauterelle, et j’ai été d’abord beaucoup déçue de l’effet pyjama…

ursule_Heil3 ursule_Heie_4

Et finalement, porté avec un gilet, dans le feu de l’action, bon… Je ne suis pas 100% satisfaite, mais elle est quand même jolie dedans, ma toute belle…

ursule_Heil1

ursule_Heil2

Petit aparté pour Alexandra, tu as vu le troll en blanc immaculé…? A la fin de la soirée, avec le feutre jaune, vert, rouge (il a particulièrement apprécié  le « pull painting » sur le blanc… ), le chocolat et le jus d’orange, mmmmmmhhh…

Share Button