La fête de l’Amer

Jusqu’alors, moi, je ne croyais pas à la fête des mères.

Un peu comme je ne crois pas en Dieu. ça ne me dérange pas que les autres croient, j’aime bien discuter pour savoir pourquoi on y croit et pas moi, je te donne mes arguments, tu me donnes les tiens, et puis on se respecte. J’en fait pas un critère de jugement. je connais des gens très cons qui ne croient pas en la fête des mères, et des gens très bien qui y croient.

La fête des mères, fête pétainiste blablabla, pis c’est toute l’année, blablabla, pis c’est misogyne et sexiste blablabla. Oui mais c’est un symbole blablabla, pis ça fait plaisir blablabla, pis on va pas cracher pour une occasion d’avoir des cadeaux blablabla.

J’en étais à peu près là dans ma croyance. C’était avant.

Car aujourd’hui, jour de la Fête des Mères, j’ai reçu la Grâce.

Gabriel m’a donné son petit présent fabriqué avec Amur, en me récitant une vague histoire, comme quoi je serai un peu comme une fleur dans son cœur, toussa. Une copie de Vermeer accompagnait le poyème. 5 ans et déjà faussaire, je te le dis, le Mauritshuis a intérêt à faire gaffe avec un talent pareil.

« On va l’accrocher dans ta chambre, maman, hein?

-Heu, tu veux pas plutôt que je l’emmène à mon bureau, comme ça je penserai toute la journée à toi, à mon travail…parce que la nuit, je dors, et dans le noir, je ne le verrai pas ton tableau… »

Voilà voilà, le Kado de la fête des mères, ça c’est fait. Y  en a qu’un en plus. Ce qu’il y a de bien triste, quand ils grandissent, c’est qu’ils ne te fabriquent plus des horreurs petits cadeaux plein d’amûr que tu vas garder toute ta vie précieusement.

Ensuite, il y a eu… les devoirs. Pasque les profs, au collège, ils ne pensent pas à la fête des mères. Ils ne pensent pas non plus que les enfants de CHAM ils ont tout plein de trucs à la fin de l’année, et ils doivent s’arranger pour mettre tous les contrôles le même jour puis les laisser glander pendant 15jours. Sinon, ce serait pédagogique, ce serait beaucoup moins amusant.

Figure toi qu’hier entre les examens de violon, les 2 répet et le spectacle de danse jusqu’à 23 heures, on avait omis de regarder le cahier de texte. Deux contrôles, un DM de maths, de l’anglais pis du français. Rien  que pour Lundi, évidemment.  Et si tu rajoutes le lever un peu tardif, et l’anniversaire de la copine l’après midi, l’ado angoissée et fatiguée, je pense que tu peux imaginer le potentiel explosif de la situation.

Pour ma fête, j’ai donc eu deux heures de maths en urgence, et en tension. (ouais, je brode un peu, les maths c’est pas moi qui explique. Mais bon, j’étais en train de bouillir à côté, ça compte.).

Je pourrais te refaire aussi  le coup de la femme de ménage, mais je vais me répéter. C’est que je suis traumatisée, j’te ferais dire, je prie le Dieu des femmes de ménage tous les jours pour qu’elle se rétablisse vite, la pauvre. Donc pour ma fête, j’ai fait deux heures de ménage pour préserver mon sommeil demain matin.

Pour ma fête, j’étais bien contente qu’il pleuve. Pour les petites plantes mais surtout pour mon reniflant, assez peu à la noce en ce moment.

Pour ma fête, j’ai voulu faire des  photos portées pour le blog de la petite tenue cousue la semaine dernière au lieu de me faire rôtir au soleil comme tout le monde, et j’ai  demandé, inquiète, si les copines ont aimé  (ratification obligatoire avant portage quotidien, qui finit par tamèrellètrocoul, ou tamèrelatropadgou).

 

ensemble

Jupe bidouillée à partir de ce très chouette tuto, mais rallongé (j’ai pris 36 cm de largeur au lieu des 32 pour le haut de la jupe, et 44 cm pour le bas), et j’ai ajouté 10 cm, ça tombe très bien. Je n’ai pas fait le petit nœud, parait que ça ne se fait plus, au collège.

Le tissu est un jersey très serré, de très belle qualité, trouvé en coupon à « Rouen tissu », rive gauche, rue Malherbe, pour les normandes.

Le haut: modèle Insa en 10 ans, Farbenmix, aucune modification., jersey tissus.net

Le bas des deux sont surjetés avec ourlet roulotté laitue très serré, avec un fil mousse orange. Grande découverte, grâce à ce bouquin devenu mon livre de chevet

livre

 

ensemble3

Le bras d’honneur au violon. Nouveau concept.

ensemble2

Était-ce la conséquence des maths ou le fait que la douce maman que je te t’aime comme une fleur dans mon cœur, toussa, était devenue la vilaine marâtre qui oblige à faire les devoirs, à écrire proprement, à ranger sa chambre et à manger des légumes?

Va savoir.

En tout cas, moi, je suis convertie. Je vaux bien d’être fêtée. Je mérite un cadeau.

Pour la fête des mères, je veux bien… une journée sans enfants!

 

Share Button

Bienséance

Mon amie la blogueuse, tu as tout à fait raison.

Parler de politique et de société sur un blog de couture est indécent. J’ai fort bien entendu la leçon, et comme je suis quelqu’un de très bien élevée, je te promets de me tenir à une ligne éditoriale qui sied d’avantage à mon rang.

Tu as boycotté mon insubordination séditieuse, en allant cliquer seulement 12 fois sur « sauvez le belvédère » et tu as eu tout à fait raison. Il faut de l’ordre et de la discipline dans une société en crise.

Tu te demandes comment je le sais? … C’est que l’homme qui partage de moins en moins mes nuits pour poser de plus en plus de péridurales, en essayant de garder le sourire à 5 heures du matin,  malgré le cruel manque de sommeil, est webmaster du site. Engagé, donc, pendant les quelques heures de répit que lui laissent les « repos de garde » (ah ah… qu’est ce qu’on se repose après une nuit blanche. Il ne faut pas dormir, sinon, c’est mort pour la nuit suivante, celle où il faudra se lever de toute façon à 6 heures, même si on n’a trouvé le sommeil qu’à 4 heures…).

Je vous rappelle l’engagement? C’est sur le message précédent, et fort bien expliqué, dans l’article du Monde. Tu peux te rattraper, si tu veux. Mais tu as raison. C’est moins déprimant de coudre pour ses petits nenfants qu’on aime très beaucoup. Ceux qu’on a mis au monde dans la joie, sans douleur, ou si peu, grâce à des….

Les plus beaux jours de notre vie. Assurément.

Mais je m’égare. Je suis politiquement correcte. J’ai cousu pour ma grande fille née il y a 11 ans dans un CHU. Où l’interne anesthésiste débordé m’a posé une péridurale une demie heure avant sa naissance, et dans lequel je n’ai eu aucun conseil pour l’allaitement. Un bébé qui va bien n’a rien à faire dans une usine à bébé…


La Parisienne Libérée – L’usine à bébés par Mediapartp://www.dailymotion.com/Mediapart » target= »_blank »>Mediapart

J’ai pris beaucoup de risques. C’est ça la vie. Faut savoir s’engager, prendre des risques au bon moment. C’est que 11 ans, tu vois, c’est la préado. Va pas lui sortir du Citronille… (de toute façon, tu sais ce que je pense de Citronille, hein…)

avalon4

avalon 1

avalon 2

avalon 3

avalon5

avalon6

avalon7

 

Veste Avalon, de Farbenmix, en 134-140 cm.

Tissu en velours à pois dont j’ai oublié la provenance,

Rubans Entrée des Fournisseurs et pressions Ar Brinic.

C’était mon combat,  ma rebellion. Mon investissement public. J’ai réussi à convaincre l’ado que cette veste était mettable et révelait sa personnalité. Celle qui ne se fond pas dans la masse, celle qui ne pense pas comme tout le monde qu’Hello Kitty, c’est beau, et que le privé est plus efficace que le public.

Celle qui j’espère, héritera de l’idéalisme combattif de son père et l’irrévérence frondeuse de sa mère. (pour l’irrévérence c’est bien parti… )

 

(si tu as des remords, il est toujours temps d’aller . Aussi sur facebook et twitter…)

 

Share Button

Toutes mes excuses…

A ma copine de pédale.
Toi la couseuse aguerrie qui t’es abonnée à la niouze en croyant déceler le génie, le bon goût, le talent, le youniverss…
Toi la silencieuse polie qui préfère ne pas commenter mes petites méchancetés gratuites.
Toi la gentille optimiste qui espère enfin un message qui te cause….

Je sais, il en aura fallu du temps.

Voilà, j’ai cousu UN truc. Un machin rapide et pas compliqué, une sorte de robe de rentrée avec un mois de retard. Je peux biffer le premier projet de la liste de l’automne, c’est bien, en un mois, alors qu’il doit m’en rester une bonne dizaine… Et puis je vais enfin pourvoir dire que j’ai testé le Farbenmix et que oui, oui, vraiment,  c’est bien.

Je pourrais me chercher des justifications, hein. Genre, un boulot à plein temps avec trois enfants pas bien grands; genre, j’ai pas pris mes reuteuteu encore; genre, j’ose pas me lancer dans un cadeau très cher à mon cœur tellement je veux que ça plaise, alors je zone sur les sites de tissus pour être sûre d’avoir choisi le bon.

Mais tout ça, je suis d’accord, c’est bidon.
Alors pour te faire patienter, ma copine de pédale, voici une petite robe sans prétention.
Tini1
Modèle Tini, de Farbenmix, en 134, tissu jersey imprimé Cousette et coton Toto, ruban élastique à perles Loisirs et créations.
Le biais d’encolure est posé comme ça, c’est bien pratique (sauf que ma couture est un peu imprécise…)
Tini_2

Portée, ça tombe impec, mais je suis un peu embêtée pour l’association sous-pull/leggins/collants, je ne trouve rien qui aille avec… C’est démodé, le bleu?
Tini3

Tu ne m’en veux pas trop?

Share Button