Robe Toulouse pour défi Normand

Ce week end, je suis allée à Toulouse.

J’aurai pu te mettre la chanson dédiée mais non, c’est celle ci qui me vient à l’esprit quand je pense à ce que j’y ai pris/appris…

J’y ai mis ma robe du défi Normand…

Le défi Normand, c’est le meilleur du web, qui fait naitre des communautés, se rencontrer des personnes complètement différentes dans le respect et la bienveillance.

Mélanie explique tout ça très bien, allez donc cliquer sur son blog (et regardez un peu son immense talent et sa créativité incroyable!), et en même temps chez toutes les copines en lien!

Ce que j’adore dans ce défi, c’est la façon dont la créativité de chacune s’exprime totalement différemment et révèle nos personnalités.

So sexy pour la mienne on a dit. Ah ouais?

DSC_0663 DSC_0664

Cette robe est une grosse bidouille comme d’habitude, à partir d’un patron Mc Calls fort retouché (M7241).

J’ai creusé l’encolure, rajouté un col Claudine, tout doublé, cintré….

DSC_0672 DSC_0680 DSC_0685

DSC_0675 DSC_0674

En vrai, avec un petit peu de repassage, le col ne remonte pas , mais j’étais pressée de faire les photos!

Tissu Défi Normand Toto (version à pois rose) et coupon de popeline de la cave qui pue  de Toto Rouen (j’adore l’imprimé)

 

 

 

Share Button

des hauts et des bas…

Tu le sais, toi qui est philosophe, que dans la vie il y a des jours gris…

DSC_2951

Des jours bleus…

IMG_0586

Des jours gris et bleus…

DSC_3002

Dans la vie, il y a des sommets (de sa forme), des fonds que l’on finit par toucher, et des plats tout calmes.

Comme je suis vivante (et enterrée…), je me conforme à ces lois chromatiques et géométriques.

J’ai fait des milieux…

DSC_2945

(robe à très potentiel « germaine »: le patron que j’ai tant attendu, et qui finalement ne me plait pas du tout: une belle leçon sur le  désir…!)

Tissu étoffes des héros.

Qui se sont transformés en bas..

IMG_0689

(un coup de ciseaux rageur, un ourlet roulotté, un élastique…)

avec la chaussure qui va bien…:

DSC_2986

 

Et puis j’ai fait des hauts qui ne me ressemblent pas. 

CSC_2995

CSC_2992

CSC_2991

IMG_0380

(blouse Jasmine de Colette Patterns en taille 10, tissu etoffes des héros et soie rouge toto).

 

Share Button

L’attente

Je l’ai aperçu un beau matin. Ou bien était ce un matin pluvieux et un peu terne qu’il a illuminé?

Je l’ai deviné dans l’ombre. Etait ce vraiment lui? Je lui ai trouvé un indéfinissable charme.
Un petit côté rétro presque chic. Et en même temps un air un peu canaille. Juste ce qu’il faut d’insoumission, de rébellion.
J’ai pensé « il me le faut ». Je lui ai tourné autour, je l’ai cherché, j’ai tenté de percer ses secrets cachés. J’ai été un peu déçue. Il n’en a pas. Il s’expose assez peu sur la toile. Va savoir pourquoi. Comment savoir dès lors si c’est vraiment lui?
Résister à la tentation. Être raisonnable. Ne pas multiplier les désirs.
Qu’en ferais je de toute façon? En ai-je vraiment besoin?

Et puis un jour, j’ai su. Je n’ai plus eu ni doutes, ni remords. Envolés, les scrupules, avalés par l’espoir d’une aventure audacieuse et féconde… Ce sera beau, ce sera doux, ce sera différent! Viens donc et nous unirons nos talents dans une plénitude créative et joyeuse… Viens donc et la vie sera belle et simple, je t’attends!

Et c’est là qu’il m’a lâchée. Il a disparu de la circulation. Sans un mot, sans une explication. J’ai tenté de le poursuivre, jusque dans les contrées les plus reculées et lointaines, peuplées d’indigènes aux étranges dialectes. Je lui ai mis le grappin dessus, à son corps défendant. Ça m’a coûté un bras et peut être même mon âme. Je l’ai enfin … commandé. Il est à moi. Ma chose. Mon objet.

Et depuis je l’attends.

Et pourtant, l’éternité, moi, je sais ce que c’est, hein. C’est long. Surtout vers la fin.

Quand tu commences une course de 10 km, et qu’au 2ème tu n’as plus de jambes, plus de cœur, plus un litre de liquide à l’intérieur de ton corps car tout est sur ton tee shirt.

Quand tu attends 2 mois que les profs corrigent tes copies pour savoir si tu auras ce putain de concours.

Quand on te promet une réponse importante dans la journée.

Tu regardes ta montre magique qui mesure les kilomètres parcourus. Est ce possible de courir en centimètres?

Tu fais exploser ta note de téléphone en connexion Minitel. Les moins de 35 ans ne peuvent pas comprendre.

Tu es pendu à ta boîte mail, ou ton téléphone. Tu mets le push, mais c’est pas possible, ça marche pas ce truc, alors tu synchronises tes messages toutes les secondes et demi. Et ta batterie est vide.
Tu peux guetter les signaux de fumée. C’est le seul moyen de communication qu’il te reste.

C’est dire si je suis forte en éternité.

Je cours à la boite aux lettres. En nage et le cœur battant. (oui, elle est un peu loin…) Déception. Éternité.
Je consulte mes mails et mes historiques pour savoir où il est. Dans un avion Malais, ou bien perdu dans une manifestation à Caracas? Qui sait? Déception. Éternité.

Mon Espoir, mon Désir… Mon cher patron McCalls M6324… Quand me viendras tu?

Share Button