explorations temporelles #1

Je t’ai dit qu’il y a longtemps, très longtemps, j’étais prof d’histoire?….

Oui je crois. D’abord je radote, je me répète, je ressasse. C’est le principe du blog, exutoire à névroses obsessionnelles :-)

Ensuite, un jour, effet collatéral de la loi Travail, cet élément de mon identité m’a été retiré, comme ça, brutalement… parce que j’avais fait le choix d’aller voir du pays en dehors de l’école : « rayée des cadres de l’éducation nationale », je suis. Je n’ai jamais passé le concours, et j’ai balayé 14 ans de ma vie professionnelle. Entends tu la petite musique de Brazil?….

14364646_10205320274445393_7898082239496366217_n

Reprogrammée dans la vraie vie du Travail, il me reste quelques scories sur le disque dur.

En cousant cette robe, je m’imaginais Lucie s’habillant le matin pour donner cours à ses élèves. Lucie courant dans les rues de Lyon.

Je me voyais en cours, avec ma robe, pour parler de la vie quotidienne dans les années 40 et l’illustrer par l’image….

Je me disais qu’aujourd’hui je serai bien meilleure prof qu’il y a 10 ans, parce que j’ai beaucoup appris ailleurs et que j’ai débridé mon imagination…

P1050467 P1050463 P1050460

Robe 40’s Tea dress Sew over it.

Taille 8

Tissu lainage très doux (coupon d’un mètre 50… j’ai pas aligné les raccords pour ne pas perdre un miette de tissu)

La parmenture et les manches sont en velours côtelé gris (chutes) et c’est là que tu es contente d’avoir un gros stock de chutes, quand ton métrage est insuffisant!

Quelques modifications : j’ai rallongé les devants et dos de 3cm et réduit pas mal (3 cm) la largeur dos en ajustant la fermeture éclair.

Share Button

Telos ou le cul bordé de nouilles

C’est le prénom de mon con de chat. Pas seulement parce que les noms en -os ça fait intello qu’a fait du grec en khâgne. Mais aussi pour rendre hommage à ma chance insolente qui me suit depuis que je suis née.

D’ailleurs dès que je suis née. « juste à temps » à ce qu’il parait.

Quand, à peu près à cet âge là, j’ai voulu me noyer dans le lac, IMG_4943.JPG

Y avait moman attentive pas trop loin,  et des couettes de transport à mes cheveux .

Quand je suis allée au Danemark, c’était la canicule.

Et au mois de juillet, pour ma dernière réunion à Paris, j’ai eu le temps de passer chez Mode et Travaux, il restait un coupon de ce truc improbable. Si c’est pas de la veine, ça….

IMG_4632.JPG

Coup de bol, je venais juste de découvrir « sew over it » et ses super patrons de robes parfaitement adaptés à mon fessier. (et au reste aussi, mais le fessier, c’est le plus compliqué).

Et hop, une Eve Dress qui a éclairé mon été de ses sourires pétillants. Inutile de te dire que je n’ai pas fait de toile puisque le destin veille.

IMG_4741

Eve Dress en taille 10 et tissu polyesterpascher improbable de chez Modes et Travaux (jsuis hippie, je vous ai dit). Je t’avoue que je lui rajoute souvent un petit top noir car si elle sied parfaitement à mon fessier, elle laisse à  mon buste une aisance que d’aucuns peuvent trouver impudique.

Merci donc à ma bonne étoile d’avoir mis cette robe sur mon chemin. Entre autres.

Share Button
Années quarante…

Années quarante…

Ce sont les mal-aimées.

Les années barbares, les années démunies, où la frivolité n’a plus de place face à l’inhumanité.

La mode s’appauvrit, les robes se raccourcissent, les tissus s’affadissent.

Boss habille les nazis, Coco collabore.

Les femmes dessinent des bas sur leurs jambes,  raccourcissent leurs robes et recyclent tout ce qui se coud.

La mode des pauvres, des astucieuses, des débrouillardes.

Aujourd’hui je me sens very fortie ‘s. Pour a lot of reasons.

aaaaa1forties

J’avais un magnifique coupon de 3 mètres de shwe shwe de Marie. Dealé en échange d’une paire d’espadrilles de Barcelone (juste l’impression d’un échange pas totalement équitable, mais j’espère bien me venger un jour quand je serais sortie des fortie’s…)

J’ai cherché longtemps le patron, jusqu’à l’évidence….

Sew-Over-It-1940s-Tea-Dress-Instructions(1) (glissé(e)s)

Comme je suis en pleine période fortie’s, je manque un peu de temps alors j’ai coupé direct sans faire de toile. En taille 10. Et comme je suis un peu zazoue aussi, j’ai tout fait en coutures anglaises, histoire que ça fasse bien mal si ça rentre pas entre les lignes de démarcation.

P1040789 P1040787

P1040788

(t’as vu comment il est beau à l’envers aussi le shwe shwe?)

P1040786 P1040785 P1040784

j’ai pas tenté le raccord, c’était trop charrette avec la laize en 90. La fermeture invisible est posée sans pied pour cause de pénurie, et je ne l’ai jamais aussi bien posée je crois :)

P1040807 P1040806 P1040804 P1040803 P1040800

Moralité: le tissu est parfait pour les 40’s et j’adore le tombé qu’il lui donne. A refaire (en lainage confortable par exemple) je descendrai la poitrine de 3 ou 4 cm, mais ce n’est pas choquant.

En bref, c’est ma robe préférée, celle qui mélange toutes mes époques et est à la croisée des passés, présents et avenirs.

 

 

Share Button