complètement troc troc!

Ce que j’aime bien, dans la blogosphère…

Ça y est. Vous vous dites « chouette, encore un message plein de fiel sur ce monde étrange peuplé de filles toutes plus parfaites, plus talentueuses, plus originales les unes que les autres…et  toutes meilleures amies parce que tout le monde s’aime dans cet univers sucré. » (pardon « blogocop’s », j’ai encore du mal avec le « itlangage »…).

Ce que j’aime bien, dans la blogosphère, disais-je donc avant d’être grossièrement interrompue par moi-même, c’est l’entraide.

Ça y est. Vous vous dites « tiens, elle a pas dû apprécier l’insuccès des messages précédents.  Apparemment, les abonnées sont amatrices de cuir, de menottes et de fouets. Quant y a rien de méchant, personne ne la ramène, hein!  Pour se refaire une image, elle va donc encore baver sur les mercantiles. Les vénales. Celles qui offrent des tutos pour qu’on aille sur leurs blogs, « et n’oubliez pas de mettre un lien patati patata… », et un beau matin, plus de tutos, ben non. Sont tous dans le bouquin qui vient de sortir avec son nom dessus et puis le nom du blog aussi, c’est quand même ce qui l’a rendue populaire… « 

Meuh non les cocottes. Rangez vos cuissardes et vos menottes…

Ce que j’aime bien donc, dans la blogosphère, c’est l’entraide, l’échange. En vrai, hein.

Par exemple, moi, j’aime bien les vieux trucs. Je sais, c’est tendance, le vintage. Que voulez vous, je suis faible. Bon, j’ai toujours aimé ça, moi, fouiller dans les greniers, trouver des vieux meubles et leur donner une seconde jeunesse. D’ailleurs, à part un canapé, une commode, des étagères billy et un lit Ikéa, je crois bien que je n’ai jamais acheté un meuble neuf…

Par contre, pour la brocante, jsuis pas trop douée. Le lever le Dimanche quand le jour commence à poindre, c’est un truc de ouf, là, même pas envisageable. Je me suis trouvée comme fausse excuse un lever quotidien à 6h10. 6h45 le samedi, c’est la fête. Du coup, je suis frustrée de la Chine. (non, y a pas de contrepet. Mais ça pourrait hein). Évidemment, en tant que blogueuse, je suis une perfection divine, qui travaille, a une belle maison, un mari chéri et des enfants magnifiques. C’est dire si la frustration ne fait pas partie de mon univers. Donc c’est un dilemne cornélien, pour moi le Dimanche matin. M’es tu donné que pour  ronfler ou puis-je aller chiner?

Et c’est là que la blogosphère sauve mon âme perdue.

Parce que chez les blogueuses, y a des divas de la Chine. (Y a toujours pas de contrepet. J’ai cherché, j’ai pas trouvé. Faudrait un « p »…). Avec qui on fait des échanges, on s’aide quoi….

Y a pas longtemps, j’ai reçu ça:

cloche

(la cloche. Les carrot cupcakes, c’est moi qui les ai fait dans ma cuisine toute neuve. Je suis une blogueuse, je vous rappelle…)

Et ça:

pot

(tu as tout à fait raison, toi l’observatrice, ce n’est pas ce qu’il y a de plus pratique pour retrouver son fil. Néanmoins c’est  joli et ça n’encombre plus ma boite à couture.)

Et il y a eu aussi ça:

menier1

menier2

Et ça:

plats

En plus, ça tombe bien, les zoziaux de Laure ont quasiment la même taille que mes nains.

Rosalie a eu sa robe de Wendy:

wendy1

wendy2

wendy3

Robe bidouillée à partir du modèle « brooklyn » de c’est Dimanche, en 4 ans agrandi.

Tissus superposés de Mondial tissus (ouaaaaaaais, un Mondial Tissus vient d’ouvrir à Barentin!!!!): un satin vert d’eau moiré et un voile bleu… une chiotte à coudre, évidemment!). Maintenant que je sais faire, il pourrait bien y avoir une série de cadeaux pour les petites fans de Peter Pan….

Essayage sur Gabriel, non, vous n’aurez pas les photos… Il a été bien recompensé de sa patience, même qu’il veut bien réessayer des robes pour Rosalie…:

stroumphs1

stroumphs2

Et pour Anatole:

chemise1

chemise2

chemise3

Une chemise Eton « madame Maman » en 8 ans,

tissu fleuri toujours de chez Mondial Tissus.

T’as raison, j’aurai pu au moins faire 4 messages pendant un mois avec celui là.

Allez profite, ça va te faire des vacances!

 

Share Button

Paradoxes

Y a des semaines, comme ça, bizarres.

Où l’on a l’impression qu’on est un petit chat à qui on met le nez dans la pisse pour lui apprendre à ne plus faire partout. Le truc c’est qu’on ne sait pas qui est le maître, et puis ça fait longtemps qu’on utilise les toilettes. Le pipi de chat, c’est un peu le jus de tes contradictions….

Genre, on t’a toujours plus ou moins signifié que tu étais un peu rebelle, anarchiste et contestataire. Tu te sens un peu plus près de la désobéissance civile que du devoir de réserve, en général. Et c’est là qu’on te nomme « chef ». Ouais « chef ». Comme « oui chef, bien chef ». « Ta gueule, c’est qui le chef? ». Dingue. Pour un peu, je relirai bien Iznogoud l’infâme pour comprendre comment j’en suis arrivée là. Quelqu’un a t-il un manuel du chef pour anar’ de service, siouplé, faut que j’apprenne. Et vite.

Genre, tu adores la Great Britain, et tu y accompagnes souvent ton Héros qui cause bien l’Anesthesia in inglich. Parfois, tu y emmènes tes nains pour qu’ils partagent ton enthousiasme, et ton amour pour le Fog londonien -et en fait, tu leur fais découvrir les joies du trekking. C’est bizarre, je crois que la Great Britain ne m’aime pas. Quand on projette d’y aller en amoureux, le grand père ne trouve rien de mieux que de visiter les services d’urologie plutôt que de garder les nains. Le volcan islandais n’a pas d’autre idée que de menacer le trafic aérien. Partira? Partira pas?….

Genre, tu dissèques les moeurs étranges des blogueuses, qui s’envoient des petits paquets remplis de petites choses roses et douces.

Tiens, moi j’ai reçu un paquet…

DSC05326

Il attendra bien sûr la place adéquat, mais il permet déjà de répondre à son usage, qui est d’éviter répondre 15 fois  » du bidouillet », à la question fatidique du jour (je vous donnerai la recette si vous voulez!).

Et puis j’en ai envoyé un, aussi:

granny_Rosalie_1

granny_rosalie_3

granny_rosalie_4

granny_rosalie_5

Pour la maman de Rosalie, qui sait super bien chiner mais pas coudre…

Robe Granny, qu’on ne présente plus, raccourcie et accompagnée d’un bloomer IPK Citronille (oui, encore une contradiction, mais bon, j’ai le patron….), deux ans largeur, 6 ans longueur, rajout de passants pour la ceinture.

Share Button