Hin hin…

C’est l’histoire de ceux qui n’aimaient pas le camping.
Et qui ont quand même voulu essayer, parce que c’est pas cher, c’est popu, c’est nature et c’est bien.
IMG_0152

Deux jours sur un lit en béton dans le froid et dans le tchoum des foins, sans le litre de thé le matin, il ont replié la tente sous la pluie (même pas mal!) et sont allé à l’hôtel. Hin hin.

C’est l’histoire de ceux qui disaient, l’Alsace, ouais, c’est choli, mais les alsaciens… l’a priori du bulletin de vote collectif….
Alsace_1
Et ils ont adoré l’accueil et la douceur d’y vivre…
Et même, l’humour alsacien!
Alsace_2

Hin hin…

Ils disaient aussi … la nourriture alsacienne, la bière alsacienne, le vin alsacien peut être, mais rien ne vaut la Belgique et le Sud Ouest… Je ne vous montrerai pas les bourrelets ramenés ni la caisse de pif qui prouvent le contraire, ce serait mal… Hin hin quand même!

Et c’est aussi l’histoire de la fille qui faisait bisque bisque, plus de copies, plus de loooooooongues vacances à occuper seule les trois nains………………………. Et qui flippe à mort de reprendre Lundi, avec un programme tricot même pas fini, et un atelier même pas rangé!!!!!
HIN HIN!!!!!!!!!!!!!

Heureusement, la musique adoucit le stress…

 

H au terme de 10 jours de stage (trop hyper génial fantastique merveilleux….). Bon y  a quand même un petit Hin hin à rajouter, sinon point de cohérence formelle… Bubulle, gagné à la fête foraine, n’a pas supporté les 600 km de voyage et a rendu l’âme aux alentours de Paris. Nous avons donc enterré Bubulle (de son vrai nom Soleil) dans le jardin à 11 heures du soir, après 8 heures de route, dans les larmes et les interrogations métaphysiques. Hin hin. C’est bien d’avoir une fille hypersensible…..

Share Button

Devoirs de vacances

Au 18 août, on se rend compte que l’été est bientôt terminé, et la transhumance qui va avec aussi: les flux RSS plus nombreux, les commentaires et réponses en retard de 15 jours. Et on voit plein de jolies photos avec plein d’endroits trop jolis auxquels on essaiera de penser pour l’année prochaine.
Outre les machines, le rangement, les confitures avant la rentrée -avec les fruits de juillet que la feignasse a mis au congèl « pour plus tard », et avec les fruits d’août en voie de pourrissement, que la feignasse mettrait bien au congèl, mais qu’il n’y a plus de place dedans…- il y a une autre obligation, maintenant que tu exposes ta vie sur internet et que tu as des milliers de lecteurs impatients, c’est celle de narrer tes vacances. Avec des jolies photos. Et comme je suis une fille pas contrariante, je m’exécute.

Tout a commencé par la semaine en zamoureux. La semaine des 10 ans.
On avait rêvé des Açores, et puis… le banquier n’était pas d’accord, la maison non plus, vu qu’il restait un chouïa de ponçage, de tondage, de peinturlurage, que j’avais généreusement laissé au héros qui sortait de sa semaine de 96h (juste pour qu’il n’oublie pas ce que c’est que le travail, le vrai, hein, parce qu’avec 3 semaines de vacances -en continu, cette année, le luxe!- on pourrait vite s’habituer à la paresse).
Donc 4 jours de boulot intense, même pas d’apéros, même pas de coucher aux aurores, ni de lever à point d’heures. Même pas de siestes crapuleuses, que dalle, que du boulot. On a juste pris le temps de choisir une destination à la va vite, histoire d’être sûrs de ne pas fêter nos 10 ans avec une ponceuse à la main.

Des canaux, du romantisme, et en même temps de l’audace… Des vélos partout. Un temps incertain….
Alooooooors?

Amsterdam_romantique

Amsterdam, tadam, nous voilà !

Pour le romantisme, les ballades à pieds et à vélo le long des canaux, les petits restau et le Concertgebau avec ses sonates de Beethoven…

Tiens, c’est marrant, ces gens déguisés sur les bateaux…
Amsterdam_gay_pride
Et pourquoi, le monsieur maquillé, il te regarde comme ça, mon Héros…? Il veut ta photo?

Au deuxième jour, les canaux romantiques et calmes, c’était ça:
Amsterdam_gay_pride_canaux_1

Amsterdam_gay_pride_canaux_2

En fond sonore, point de Pianoforte, mais plutôt de la techno à donf…

Allez à Amsterdam en pleine Gay Pride, c’est dépaysant!

Ensuite, on récupère des nains trooooooooop contents de revoir papa/maman (heureusement qu’il y avait l’argument des chambres toutes neuves…), et hop, vacances sportives, en Forêt Noire, puis en Limousin…

For_t_noire

Share Button

Escapade

On jette les nains chez les grands parents.
On roule la nuit.
On dort dans la voiture.
On prend le bateau, puis on se déplace en bus et à vélo.

jersey
On revient Dimanche.
On se prend pour des jeunes…

Share Button