Les travaux « home made »

Nous, on est des gens vachement « tendance ».

On nous dit que le « do it yourself » est le must de la bobo attitioude alors on se lance dedans tête baissée. Les légumes, les fruits, les confitures, les yaourths, le pain… Les vêtements, les pulls, les écharpes… Bon évidemment, on passe un peu les échecs cuisants (les tomates qui ont donné trois crottes verdâtres avant de se ratatiner lamentablement, la tunique jamais mise, le pain qu’a pas levé juste quand tu as 15 personnes à la maison….), pour ne garder que l’immense fierté d’avoir fait tout ça tout seul. Pour un peu, on pourrait presque vivre au fin fond du Limousin avec trois chèvres tellement on sait tout faire.

Comme on sait tout faire, on va pas s’embêter avec des ouvriers qui viendraient nous refaire la cuisine. Home made, notre cuisine, on la veut. Et comme les travaux home made, c’est bien, c’est bobo, c’est tendance, on va vous en vanter les mérites et les avantages.

  • C’est économique. Ah ben ça, c’est l’argument imparable. Mééé non, tu n’additonnes pas les notes payées chez tous les castomerlin du coin. Parce que c’est vrai, la visseuse en or que tu viens d’acheter, c’est de l’INVESTISSEMENT. Tu t’en resserviras, un jour. Oui, si un jour tu termines ces putains de travaux, assurément, tu te lanceras immédiatement dans un autre chantier…. Ou pas…
  • C’est plus clean. Les ouvriers, sont rien qu’à foutre du bordel partout, alors que toi, tu travailles super proprement.
  • Tu organises ton temps comme tu veux. ça c’est vraiment génial. Tu peux faire tes travaux à partir de 19 heures le soir, ou bien le Dimanche…. D’ailleurs, tu ne peux faire que ça,  parce que les autres jours tu travailles, en fait.
  • Quand tu veux te ressourcer dans ta vie familiale et éviter de voir trop de monde, c’est le top.
  • Si tes enfants sont des hyperactifs qui veulent faire plein d’activités, c’est un excellent moyen pour leur apprendre l’ennui et l’autonomie. D’ailleurs, on le conseille avant une période de rentrée, c’est le top. On a des enfants qui sont hyper heureux de retourner à l’école demain….DSC05796

DSC05797

DSC05798

Share Button

N’empêche…

C’était rien qu’un tout petit mur. A peine 40 cm de large, tout juste quelques centaines de tonnes sur ses petites épaules…

IMG_0355

On aurait eu du mal, à imaginer qu’il ferait autant de petits…

DSC05556

DSC05560

L’ambiance est champêtre…

DSC05558

On aime bien manger des sandwiches matin, midi et soir, retranchés dans le camp de base…

DSC05557

Je me suis fait plein d’amis à la déchetterie. Faut dire, une folasse en jean dégueu et des gants de travaux taille 6, z’en voient pas beaucoup, les gars.

Je me suis aperçue que j’avais plein de muscles inconnus. C’est sympa de découvrir son corps à 37 ans.

N’empêche…

DSC05571

On est plutôt content quand ça s’arrête…

Même si, t’as vu, t’es une maligne, c’est loin d’être complètement fini…

… to be continued (mais heu… pas tout de suite, hein. Je ne sais pas qui a eu cette idée à la con de péter un mur porteur, mais franchement….)

Share Button

Je sais, je sais…

Je suis impardonnable.

J’avais envie de faire un message caustique sur les codes langagiers de la blogo, genre « exercice de style », avec de wernis à ongles, des bébés garçons et des maris chéris. Pis non. Un peu trop ethnocentré. Un peu éloigné de mes préoccupations.

Evidemment, que j’ai des excuses, celle du calendrier, comme tout le monde. Juin est joueur. Mais c’est une fausse. J’aurais pu avoir envie de raconter la trépidation. Mais non. Et c’est tout.

Je ne suis pas une mauvaise fille, je ne vais pas te laisser dans l’attente et l’angoisse. Je vais bien.J’ai même eu le temps de faire deux trois petites choses rapides…

DSC05546

Un premier essai de style patchwork, pour un edredon d’été:

restes de tissus, molleton super agréable de chez bio tissus (en coton).

Avec, un drap Emmaus teint en crème:

DSC05548

DSC05554

Et puis tu sais, je suis une fille pleine de paradoxes.

J’en ai tellement rêvé, de ma cuisine ouverte…

photo2

 

photo1

Maintenant, j’ai comme une énorme envie de faire marche arrière….

Gloups!

Share Button

Les salles manies de la mono

Je vais te dire un secret, mais surtout, tu ne le répètes à personne. Faudrait pas que ça arrive aux oreilles du héros, qui pourrait en faire une arme de négociation couplière. Genre quand vous ralez un peu, pouf, c’est la faute au stress du boulot, aux ragnoutes ou à la marée. Alors que bordel, merde, quand même c’est hyper important de ranger les tee shirt à manches longues avec les manches longues et les manches courtes avec les manches courtes, y a pas besoin d’avoir fait 15 ans d’études pour comprendre ça!

Je crois que je suis monomaniaque. Un peu. Bon, multimonomaniaque, ça permet de varier les plaisirs. Mais quand même.

En ce moment, je monomanie sur ma salle. Huit ans qu’elle est restée identique, avec les meubles de l’ancienne maison posés là. Pouf. (tu peux cliquer si tu veux te rappeler) Limite comme l’appart d’étudiant …sauf que mon appart d’étudiante, il était déjà meublé avec des meubles récupérés et peints, décoré avec des rideaux que j’avais fait (heu… enfin j’avais choisi le tissu et filé le tout à ma reum, je crois bien). Un jour, on s’y mettra, qu’on s’était dit, et on avait laissé filé le temps. J’en connais un qui aurait bien laissé filé encore quelques années, après l’extension, les chambres des enfants. Povre homme… hin hin.

J’ai commencé par le buffet de mémé. J’ai pris rendez vous avec le maçon. J’ai zoné sur le bon coin pendant des heures. J’y ai trouvé un copain, au buffet de mémé.

En gros, le plus important, quoi.

Bon, après, faut négocier.

« Allo moman, faudrait aller chercher un meuble avec la remorque » « Allo, le voisin, j’ai des trop petits bras, pour monter un gros meuble, tu veux pas nous aider? » (et ensuite, je fais le guide: un tout petit peu plus à gauche, attention, une marche, ouaaaaais, c’est bon. Je suis trop forte).

Et puis faut supporter que le héros soit un tout petit peu malpoli. Il a pas tout à fait la carrure du déménageur, le povre. Mais après, ça va, il est content. Il a un peu mal au dos, mais il est content.

On en est là de la monomanie de la salle (t’as compris le titre? Je l’ai cherché loin, celle là!):

DSC05303

ça c’est quand tu rentres dans la pièce…

DSC05286

tu peux chercher Charlie sur les deux photos…

Et t’as vu, j’ai même fait un bouquet comme il faut…

Et ne me dis pas « t’as rangé pour la photo ». Je vais te décevoir, toi qui pourfend les younivers factices, tout ça. Je ne suis pas seulement monomaniaque…

DSC05293

DSC05298

Le copain du buffet de mémé a été aussi trouvé sur le bon coin pour pas cher, et il va rester comme ça. Je pense qu’il est un peu plus bloguitiquement correct que le précédent, non?…

Share Button

Il est fini…

buffet_hin_hin_fini3

 

buffet_hin_hin_fini

buffet_hin_hin_fini_2

Nous on aime, mais je conçois fort bien que cela vous évoque trop les bisous qui piquent de mémé Germaine et sa pièce de 5 Francs (fallait la mériter!).

Il y a donc: une couche de peinture d’accroche, deux couches de rouge de médicis, une couche de roussillon, deux couches de vernis satiné, le tout Little Shop. Je sais, je ne suis pas tendance, mais mon honneur de snob est sauf, elle coûte plus cher que la casto!

Maintenant, gros travail: persuader le héros que l’ouverture sur la micro cuisine est une nécessité vitale…

buffet_hin_hin_fini_4buffet_hin_hin_fini_5

Share Button

parole….

La décoration des chambres d’enfants, c’est ….

régressif: se donner l’illusion de sa jeunesse perdue, se projeter/formater son enfant dans son culte de l’esthétisme.

inutile: ils préfèrent les jouets laids, le plastoque, et ils te vandalisent ta mise en scène en deux temps trois mouvements. Soit tu passes ton temps à tout ranger en bougonnant, mais ça va pas améliorer ta grosse ride et tes pattes d’oie, soit tu jettes l’éponge et ton youniverss ne ressemble plus à rien. ça ne va pas non plus améliorer ta grosse ride et tes pattes d’oie.

DSC05099

Montrer la décoration de sa chambre d’enfant sur son blog, c’est…

hyper narcissique: zavez vu comme j’ai bon goût, comme mon univers est feutré, et en plus comme je sais le transmettre à ma progéniture, qui grâce à moi vit dans l’harmonie, le bonheur et le chamalow?

-totalement inutile car tout le monde s’en fout sauf toi…

DSC05110

Oui, d’accord, tu peux te justifier en imaginant que les lecteurs vont s’inspirer de tes idées de génie:

DSC05100 DSC05101

vieilles partitions ultra vintèèèdge trouvées chez Emmaüs,

Imac tournesol aussi complèment vintèèèdge,  en parfait état de fonctionnement, négocié auprès de l’ami Pierre, qui ne voulait pas s’en séparer, on le comprend…

Sinon, le crochet… ça vous dit quelque chose? Ce truc encore plus kitch que le tricot pour faire des napperons sous la théière de mémé?

Et puis y a un truc qui m’énerve, en ce moment, dans la déco, c’est cette manie de mettre des guirlandes partout alors que c’est même pas Noël… Vraiment, les tendances, hein. J’aime pas ça, moi. Je ne suis pas du tout influençable, comme fille. C’est sans doute lié à ma grande culture et mon sens critique super développé.

DSC05109

 

DSC05102

DSC05107

Modèle de fleur au crochet trouvé sur Ravelry

 

 

Parolé, parolé….

Je sais, je sais…

Share Button

Redevenir fréquentable…

En cousant un petit plaid comme il faut.
En harmonisant mon univers.
En buvant mon thé mariage avec mes fesses sur du tissu japonais.
plaid_1

Tuto d’un petit blog sans prétention que personne ne connait,
Tissu Kokka commandé chez superbuzzy
.

Voyez comme je peux être bobo…

J’en profite pour clarifier un peu le fond de ma pensée… Je n’aime pas l’hypocrisie qui consiste à ne pas avoir conscience de sa recherche de lectorat. Le « j’ai ouvert ce blog pour les amis et voyez ce qu’il m’arrive » (sous-entendu: tout cela grâce à mon incommensurable talent). Je pense qu’un sociologue serait bien inspiré de faire une petite analyse des comportements sociogrégaires de la blogosphère. Mais j’ai bien conscience d’être la première schizophrène, celle qui a choisi les blogs collectifs (parce que c’est sympa, on y trouve de l’entraide et des conseils), qui a le commentaire facile et l’orgueil de la boite mail bien fournie. Néanmoins, oui, il y a la voie moyenne, celle qui consiste à ne pas être dupe, repérer l’hypocrisie, et y prendre, incontestablement, un certain plaisir…

Share Button

Maintenant, je suis une grande fille…

J’ai un vrai travail et un vrai bureau à mon travail…
A la maison, donc, mon QG, mon camp de base envahi sous les bouquins, les copies, les papelouzes et l’ordinateur trônant  au milieu, tel un roi fainéant, ne sont plus d’aucune utilité.
Espace de forêt dense à conquérir, mon petit Front Pionnier se construit petit à petit.
Vous voulez voir?
atelier_1

Le concept héroissien  de la table haute est une merveille pour décalquer les patrons, j’ai déjà testé… (on peut faire le tour sur 3 côtés, on ne se pète pas le dos et c’est parfaitement lisse…)
Comment ça, c’est petit?
Mais il suffit de déplacer légèrement les machines… Et si j’ai des patrons vraiment king size, voyez vous, il me reste l’ancien camp de base, suffisamment vaste, maintenant que la guerre est finie…
Hop, demi tour…
atelier_3

Je vous sens déçues là… Et les tissus, les bidules, les fanfreluches? Y en a un peu sur les étagères au dessus de la table, vous n’avez pas remarqué?….
Quant aux tissus…. si vous pouviez dire au héros que je suis un modèle de raison et que j’en ai très peu, ça m’arrangerait, voyez donc le placard, anciennement à bordel/bouquins/vieux cours parfumés à la poussière, devenu par miracle « à tissus », comme il est grand et vide…
atelier_6

Voilà! Je suis une grande fille qui ne va plus à l’Ecole -et qui a donc repris le travail dans la joie et la bonne humeur (oui ça me plait beaucoup, même si pour l’instant j’ai l’impression de débarquer de la Lune…), mais j’ai un bel atelier couture!…. Gnark. J’en connais deux trois qui rigoleront moins quand elles auront 150 copies sur leur camp de base au lieu du ravissant Sewing Clothes Kids love…..

Share Button

Voilà…

Y a plukà…
atelier_2

Etagères grosses bidouilles à partir de planches de coffrage rabotées et poncées, prix de revient = à pas grand chose, mais beaucoup d’huile de coude..

Installer les bouquins, les bidules, la lumière, finir les petits câbles…
Etudier ce bouquin trop de la balle (Farbenmix)
Et faire les bagages en urgences!
Bonnes vacances!

Share Button

Chantiers

Et alors?

« L’atelier » avance, et point besoin de danser sur la table en mini robe, non non, le héros n’est pas comme ça.
Bien sûr, comme il a décidé de faire tout de ses blanches mains plutôt que de courir chez Ikéa, cela n’avance pas bien vite, mais…
atelier

Vous visualisez le concept, là?
Une table HAUTE, pour recopier les patrons et découper les tissus sans me péter le dos, rapport à mon bon mètre de gambettes…
Une table RABATTABLE, pour continuer d’accueillir les amis sur le canapé lit.
Une table FIXEE au mur de silex, héhé, pourquoi faire simple. (j’avais oublié pourquoi ce vaste mur était resté vide depuis 7 ans…). Et bientôt, les étagères de bouquins (et de matériel de couture, mais chut, il ne le sait pas encore…)
Astucieux, n’est-il pas?
On y est presque, donc, et quand je dis « on », j’entends bien sûr lui et ses scies à trucs, son perforateur et ses clés spéciâââles… Non non, je ne me moque pas, je ne voudrais pas me voir renvoyer les pieds de machines à coudre, aiguilles, pinces et autres dans les mâchoires! Le bricolage, comme la couture, c’est E-CO-NO-MI-QUE! Copiez le moi cent fois avant de glousser.

Et je fais quoi, moi, pendant ce temps là?
Je motive les troupes.
Je lui dis que c’est oune génie, et que son invention pourrait être brevetée.. (rigolez pas, il a révisé sa trigonométrie pour mettre les supports…)
Je…. ne fais rien ? Oh non, ça c’est la meeuuurt.
Je fais du speurt? Alors là, c’est vraiment pas d’bol, je viens juste de me fouler le petit orteil droit. Une autre fois, peut être?

Je cogite. Je paypale en profitant des soldes. Je prépare ma rentrée tricotée.
Hissez_haut

Pour Simon, pull  Hissez haut de Sandrine, en rowan Milk Cotton DK coloris Jelly baby

Ysolda

Et pour ma pomme, un gilet de princesse d’Ysolda, en YC silk wool, coloris Lip gloss et bramble…

Share Button